[John Green] Nos étoiles contraires

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[John Green] Nos étoiles contraires

Message par Tom le Mar 18 Déc 2012 - 20:06

Je crois qu'il est temps que j'inaugure cette partie ! Pour plusieurs raisons =
  • Elle est bizarrement inutilisée....
  • On a pourtant tant de choses à partager...
  • Notamment mon gros coup de coeur de l'année !



A paraitre en : Février 2013
Edition : Nathan Jeunesse
Nombre de pages : 336
Quatrième de couverture :
Entre rire et larmes, le destin bouleversant de deux amoureux de la vie.
Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

MON AVIS = COUP DE CŒUR 2012, LE ROMAN DE DÉBUT 2013 !

Nos étoiles contraires, c’est un roman que j’ai englouti, dévoré, absorbé, avalé, becqueté, dégusté, graillé, mangeotté, pacagé, et qui va rester graver dans ma mémoire, et tracé au fer rouge dans ma peau, encore un long moment. C’est tout simplement LE roman de début 2013, et pour moi mon plus gros coup de cœur 2012… Mémorable, notable, prégnant, remarquable, saillant, marquant, fameux, glorieux, ineffaçable… en un mot, inoubliable. C’est sûr, je ne lirais pas mieux cette année. Quand j’ai fini ce roman, après avoir passé un très long moment égoïstement, pour mes deux héros, blotti sous ma couette… L’émotion ne me quittait pas, et pourtant je n’arrivais pas à pleurer. Ma gorge, mon ventre étaient obstrués par un trop plein d’émotion que je n’arrivais pas à faire sortir, et les mots sont bien difficiles à affûter pour en parler… Un livre électrique, vivifiant, qui vous entraîne au cœur de deux vies. John Green est un génie. Quand vous ouvrez ce livre, vous ne pleurez pas tout le long, vous riez, vous souriez, vous vivez jusqu’à un uppercut final qui ne vous laisse rien que vos yeux pour pleurer.

Ce roman parle de cancer. Mais surtout de vie, de sentiments, d’amour, d’espoirs, de fibres, de passions, de sensations, d’ébranlement, d’émoi, de frisson, de saisissement, de trouble... D’être Humains, avec un grand « h » : de Hazel et Augustus dans leur quête, la quête qu’on accomplit tous plus ou moins : l’envie de vivre. Le droit de vivre. D’aimer. Qu’on leur refuse, et ils luttent pour l’accomplir, ensemble, liés, soudés et unis.

J’aimerais commenter longuement ce livre et en même temps je n’aimerais rien vous révéler sur l’histoire… C’est un livre dans lequel ça vaut la peine d’entrer sans rien ne savoir dessus, pour en ressortir dans un état encore plus bouleversé. Ce livre, c’est ce genre de livres dont vous ressortez différents, changés, à jamais. Plus qu’une histoire de cancer, c’est l’histoire de deux vies, de deux espoirs, qui se réunissent en une seule. Et en un seul. Bien plus loin qu’une histoire qui va vous raconter la mort, le cancer, la maladie et les larmes, elle va vous faire rire, et vous faire pleurer alternativement, sur le thème indissociable du « carpe diem »… C’est un roman émouvant, poignant, saisissant et surtout vivant. Qui pulse, qui régurgite des mots et en avale d’autres pour nous les cracher, nous les cajoler, nous les mâcher et nous les offrir en des mots forts.

Au milieu de cette tumulte de sentiments, d’espoirs et de vie, les personnages vivent, ou meurent, mais tous, ils sont extrêmement attachants. Construits à partir d’éléments totalement crédibles, on fond pour eux, on les aime, on veut les serrer dans nos bras, ils nous électrisent et nous lancent de part et d’autres du livre dans un attachement sincère et revigorant. Entre Hazel, et Augustus, le courant ne pouvait que passer, et pour ces deux jeunes gens bizarres, on ne pouvait que s’y attacher encore plus : des dialogues pétillants, des rebondissements déroutants et des sentiments qui vont bien au-delà d’une page blanche, on s’y cramponne, on s’y frotte, on s’y attache comme si on en dépendait…

On voyage dans ce livre. Entre Etats-Unis et Amsterdam, on plonge dans des endroits exaltants, étranges, naturels, que l’on aimerait découvrir… Mais on voyage aussi mentalement, dans nos sentiments, au plus profond de nous même, ce livre nous fait réfléchir. Ma vision de la maladie a bien changé après ce livre, comme ma vision sur le monde, sur la vie, sur les choses, sur les gens, et sur moi.

L’écriture de John Green est talentueuse. Une once de souffle, un peu de nos âmes, une pincée d’humour et de la force, beaucoup de force pour nous secouer, nous remuer, nous plonger dans une sensation velouteuse instable tout le long du livre… Une sensation qui nous accroche et nous reste après avoir refermé le livre, avec cette envie infinie de pleurer, ou ces larmes qui pour certains n’en finiront pas…

Vous l’aurez compris, ce livre est plus qu’un coup de cœur, c’est un choc, un coup vif et remuant qui vous déforme, vous grandit, vous gonfle d’émotions intenses et vous ébranle d’un seul coup. Un roman sur la vie, sur la mort, sur l’amour, sur nos âmes tourmentées dans ce monde, et ailleurs, et après, et lointaines… Un roman vivifiant, plein d’amour, de vie, d’espoir, de lumière et d’amitié. Au milieu d’une tempête de sentiments et d’émotions, même le plus inébranlable des lecteurs en ressortira bouleversé, jusqu’au plus profond de son être, là où les étoiles chutent et décollent : là où nos sentiments sont les plus incertains, et plus vrais aussi.

Alors ça vous donne envie ?

_________________
avatar
Tom
Voyageur solitaire
Voyageur solitaire

Masculin Messages : 474
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 20
Localisation : Charente-Maritime

Voir le profil de l'utilisateur http://lavoixdulivre.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par Laurelaï le Mer 19 Déc 2012 - 17:37

Wouah... Juste Wouah, je ne sais vraiment pas quoi dire...
Il doit être wouah aussi ce livre...

Juste une question, il sort en 2013 alors pourquoi, comment l'as-tu déjà lu ?
Je crois que ce sera une de mes prochaines lectures.

_________________

La Lecture puis l’Écriture.  
L’Écriture puis la Lecture.


42
avatar
Laurelaï
Empathe initié
Empathe initié

Féminin Messages : 415
Date d'inscription : 10/10/2012
Age : 18
Localisation : Entre mes Mondes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par Tom le Jeu 20 Déc 2012 - 20:34

C'est LE livre de début 2013 à lire ! Il m'a bouleversé et tourmenté...

Oui euh je ne voulais pas exhiber ça je l'ai eu parce que je suis chroniqueur du blog Lire en live j'ai les livres en avance !

_________________
avatar
Tom
Voyageur solitaire
Voyageur solitaire

Masculin Messages : 474
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 20
Localisation : Charente-Maritime

Voir le profil de l'utilisateur http://lavoixdulivre.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par Ipiu le Lun 25 Fév 2013 - 16:44

Je l'ai acheté aujourd'hui ! ^^
En fait au départ je devais attendre de recevoir l'exemplaire de la médiathèque (parce que je l'ai commandé pour la médiathèque), mais je l'ai vu à la librairie et j'en ai entendu tellement de bien partout que... j'ai craqué

Je vous en donnerai des nouvelles quand je l'aurai lu !


Dernière édition par Ipiu le Lun 25 Fév 2013 - 16:57, édité 1 fois

_________________


~~~~~~

"Pièce 9 donc : la pièce manquante. Celle que l'on cherche ardemment, vaillamment, désespérément parfois et qui, en se refusant à nous, nous pousse en avant. Celle qui nous interdit de croire qu'on est arrivé et nous souffle à l'oreille que le plus beau est à venir.
Que le plus beau est avenir. Toujours."
Pierre Bottero
avatar
Ipiu
Admin
Admin

Féminin Messages : 1552
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 32
Localisation : Gwendalavir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par Tom le Lun 25 Fév 2013 - 16:50

Yes trop content ! Lis le vite c'est un pur plaisir, une pure merveille, une perle ♥

_________________
avatar
Tom
Voyageur solitaire
Voyageur solitaire

Masculin Messages : 474
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 20
Localisation : Charente-Maritime

Voir le profil de l'utilisateur http://lavoixdulivre.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par Arnaud.lebonsai le Lun 18 Mar 2013 - 15:33

Nos étoiles contraires. Comme Ipiu, j'en entends parler partout. Absolument partout.
Pour des raisons qui me sont propres j'avais pas trop envie de l'attaquer mais avec ton avis, Tom, je pense que je vais quand même sauter le pas ...
Enfin ... Faut déjà que je l'achète xD !
Tom, as-tu lu d'autres livres de John Green ?

Arnaud.lebonsai

Messages : 10
Date d'inscription : 10/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par Tom le Lun 18 Mar 2013 - 18:49

Oh c'est gentil ! Je le conseille vraiment ♥
Non aucun pourquoi ? J'ai bien envie d'en tenter d'autres du coup !

_________________
avatar
Tom
Voyageur solitaire
Voyageur solitaire

Masculin Messages : 474
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 20
Localisation : Charente-Maritime

Voir le profil de l'utilisateur http://lavoixdulivre.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par Ipiu le Mer 20 Mar 2013 - 19:42

De John Green il y a Où es-tu Alaska ? qui me tente beaucoup depuis très longtemps mais que je n'ai jamais pris le temps de lire. Il parait que La face cachée de Margo est bien aussi.
Tu en as lu, toi, Arnaud ?

Et donc, j'ai lu Nos étoiles contraires, et je dois dire que j'ai énormément aimé aussi !
Je l'ai lu très vite, parce qu'une fois dedans je ne pouvais plus le lâcher. J'ai juste du m'arrêter avant la fin, parce que je pleurais trop et que je n'étais pas toute seule x) Mais à part la fin qui est vraiment triste (et surprenante parce qu'on ne s'attend pas à ce dénouement en ouvrant le livre), le reste est un véritable hymne au courage et à la vie. Drôle par moment, touchant, étonnant (j'ai beaucoup aimé la façon dont se passe l'épisode Amsterdam), loin très loin du pathos et des bons sentiments bien dégoulinants.
Les deux personnages principaux sont très attachants =)
Et puis quand on referme ce bouquin, on ne peut pas s'empêcher de se demander : qu'est-ce que je suis en train de faire de ma vie ? Est-ce que je la vis vraiment, tant que j'en ai la possibilité ? Et moi, en général j'aime les livres qui me font réfléchir à ça ^^
Bref, je le conseille aussi, une belle lecture !

_________________


~~~~~~

"Pièce 9 donc : la pièce manquante. Celle que l'on cherche ardemment, vaillamment, désespérément parfois et qui, en se refusant à nous, nous pousse en avant. Celle qui nous interdit de croire qu'on est arrivé et nous souffle à l'oreille que le plus beau est à venir.
Que le plus beau est avenir. Toujours."
Pierre Bottero
avatar
Ipiu
Admin
Admin

Féminin Messages : 1552
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 32
Localisation : Gwendalavir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par Tom le Mer 20 Mar 2013 - 19:51

Ah je suis content que tu aies aimé Ipiu, vraiment ! Un des livres qui a failli me faire pleurer aussi mais je n'ai pas encore trouvé celui qui passera à l'acte ah ah !
Bref je suis d'accord les personnages sont extrêmement attachants, l'histoire superbement bien menée et les émotions justes parfaites... ♥️

Il est nominé (par moi Wink) pour l'évènement La voix des bloggueurs 2013 !

_________________
avatar
Tom
Voyageur solitaire
Voyageur solitaire

Masculin Messages : 474
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 20
Localisation : Charente-Maritime

Voir le profil de l'utilisateur http://lavoixdulivre.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par Laurelaï le Sam 13 Avr 2013 - 19:47

Je l'ai acheté aujourd'hui !!!

_________________

La Lecture puis l’Écriture.  
L’Écriture puis la Lecture.


42
avatar
Laurelaï
Empathe initié
Empathe initié

Féminin Messages : 415
Date d'inscription : 10/10/2012
Age : 18
Localisation : Entre mes Mondes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par Tom le Sam 13 Avr 2013 - 20:50

Yessss ! Smile

_________________
avatar
Tom
Voyageur solitaire
Voyageur solitaire

Masculin Messages : 474
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 20
Localisation : Charente-Maritime

Voir le profil de l'utilisateur http://lavoixdulivre.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par Melwenn le Mer 6 Nov 2013 - 16:50

Lu! \o/

C'est vrai qu'il est très beau ce livre! En plus l'auteur ne tombe pas dans le pathos (mais ça m'a pas empêchée de pleurer xD) et ça c'est chouette parce que quand on parle d'enfant qui ont le cancer ça tourne vite à l'histoire larmoyante et pleine de bons sentiments. Alors que là l'auteur casse les clichés et ses personnages n'hésitent pas à rire de la maladie.
D'ailleurs j'ai trouvé ce livre super drôle! (à part la fin) Surtout le passage avec le nounours qui s'appelle Bleu, ça m'a tuée! Razz

Voilà. J'ai très envie d'aller à Amsterdam maintenant. Et de lire Une incroyable affliction, sauf que comme c'est un livre fictif c'est assez frustrant!

_________________
"Malgré les vieilles amertumes
et les amours qui passent,
les chums qu'on perd dans brume
et les idéaux qui se cassent,
la vie s'accroche et renait,
comme les printemps reviennent,
dans une bouffée d'air frais
qui apaise les cœurs en peine"
  - Les cowboys fringants
avatar
Melwenn
Protecteur des caravanes
Protecteur des caravanes

Féminin Messages : 563
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 20
Localisation : Chnafon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par Léti le Mer 6 Nov 2013 - 19:27

Ohh !

C'est énorme que tu ressortes pile ce sujet là. Parce qu'hier, j'avais 2h à tuer, du coup je suis allée à la fnac et j'ai choisi ce livre.

A cause du manque de temps, je n'ai pas réussi à terminer le livre, mais j'en suis à plus de la moitié. J'ai très envie de le terminer, même si je ne sais pas trop quand est-ce que j'aurais l'occasion. C'est assez frustrant de s'arrêter en plein milieu, je comprends tous ceux qui l'ont lu d'une traite, c'était mon intention !

Je reviendrais vous en donner des nouvelles et lire vos avis, j'ai lu déjà que ça finissait mal... ça me spoile déjà un peu --'
avatar
Léti
Voyageur solitaire
Voyageur solitaire

Féminin Messages : 285
Date d'inscription : 16/06/2012
Localisation : Ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par -Ellana- le Jeu 6 Mar 2014 - 19:07

Je suis passée à ma bibliothèque, et je le vois trainer, je me suis jetée dessus en le reconnaissant. Je l'ai lu hier, d'une traite. En le lisant je me disais "ouais c'est pas mal". En le referment je me disais "ouais c'était pas mal. C'est triste." En me levant le lendemain (ben ce matin en fait), j'étais vraiment toute remuée. Et pendant la journée, je me suis juste gueulé dans ma tête "DESORMAIS MA VIE SERA MERVEILLEEEEEUUUUUSEEEUH !".

Voilà, c'est l'effet que ça m'a fait. Donc je conseille. Parce que c'est bien, c'est un livre bien.


Dernière édition par -Ellana- le Jeu 13 Mar 2014 - 18:41, édité 1 fois

_________________
-Ellana-, alias Lull le gentil pantin mécanique déguisé,
Honorable Lutin débiteur des Légendes Incongrues de la IIIème Framboise Sacrée,
Grande prêtresse et unique fidèle de la SSSSS (Secte de Sacralisation Salvatrice du Savoir Shakespearien),
Traumatiseuse par la Mort de Yoda,
Récente Adoratrice de la Séduction Cachée de Julien Sorel,
Visage Théâtral de Sibélius le Magicien Blanc (l'autre).

"Le Metal est la langue la plus énergique, vitale et profonde que je connaisse."
Cesare Bonizzi

The music of this awe
Deep silence between the notes
Deafens me with endless love
This vagrant island Earth
A pilgrim shining bright
We are shuddering
Before the beautiful
Before the plentiful
We're the voyagers
avatar
-Ellana-
Détenteur du bol sonnant
Détenteur du bol sonnant

Féminin Messages : 685
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur http://lullosphere.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par Miu Chan le Jeu 13 Mar 2014 - 18:17

Moi aussi je l'ai lu.
Et c'est juste un de mes livre préférés. C'est rare que je relise un livre quelques jours après l'avoir lu, mais là, c'était obligé! Envie de retrouver Hazel. Isaac. Augustus.
Et puis les larmes qui m'empêchent de lire, et moi qui demande à mes yeux d'arrêter de pleurer deux secondes pour que je puisse continuer.
J'y pense chaque jour, chaque nuit.
Envie de lire UIA, et juste absolument dégoûtée que ce soit un livre de fiction. Envie d'aller à Amsterdam.
Et puis pareil que Mel', Bleu ça m'a tué. Et du coup j'ai envie d'aller m'acheter un nounours bleu. Et de l'appeler comme sa couleur. x)
Quand je l'ai fini, j'ai pleuré, je me sentais pas bien du tout parce que ça m'avait totalement secouée. Et y avait pleins de phrases qui tournaient en boucle dans ma tête et je me suis dis qu'il fallait vraiment que je pense à vivre aujourd'hui le meilleur de ma vie.
J'ai bien envie de le lire en VO. Pour lire les "vrais" mots, sans l’intermédiaire d'une traduction.
Je conseille aussi parce que c'est un très très très beau livre.

[Et minute cinéma, une adaptation au ciné sort cette été. Du coup j'ai hâte de voir ce que ça va donner]

_________________
Camille alias Miu Chan,  Summus Victimam Trauma per Yodam Mortem,
Miurisson, Propriétaire du Pull Hérisson,
Membre de l'Association des Petites Personnes mais qui sont quand même Très Bien,
Nomade de l’Écriture,  
Voyageuse Solitaire,  
Première Détentrice du Bol Sonnant.


L'astre qui efface la nuit et les étoiles.  
Une danse entre les nuages et le soleil.  
Et le vent.
Le vent qui se glisse dans la nuit avec l'aisance d'un rêve.
J'écris.
Au milieu des poussières d'étoiles.
By Miu Chan -

"Do I dare disturb the universe"
"I fell in love the way you fall asleep : slowly, and then all at once." The Fault In Our Stars
avatar
Miu Chan
Détenteur du bol sonnant
Détenteur du bol sonnant

Féminin Messages : 770
Date d'inscription : 06/06/2013
Age : 18
Localisation : Sur ma voie.

Voir le profil de l'utilisateur http://mots-etoiles.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par Yzanelle le Ven 14 Mar 2014 - 18:50

Hum. Je me prépare psychologiquement à me faire lyncher, mais je ne suis pas aussi enthousiasme que vous à l'égard de ce livre.

Non mais rangez vos pierres, laissez moi m'expliquer.

En fait, on m'en avait dit beaucoup de bien, et donc je me suis décidée à le lire. Sauf qu'on m'avait aussi dit de quoi ça parle et, pour des raisons quelconques, j'appréhendais un peu que ce livre touche des points sensibles. Du coup j'ai placé une certaine distance entre moi et le récit et je ne suis pas forcément hyper convaincue.

Je veux dire, en soi j'aime bien, c'est sympa, mais il manque un peu d'un je ne sais quoi, qui m'aurait touché (oui je suis contradictoire, chut). C'est un peu "too much" pour moi, parfois, je trouve que ça tombe dans la facilité sur certains points, et ça a un côté un peu "bouquin pour ado idiot" qui ne me plaît pas trop.

Après, c'est un livre chouette, j'ai passé la deuxième moitié à répéter "non, vous avez pas le droit, nooon", mais voilà, il y a un je ne sais quoi qui m'empêche de partager totalement votre avis.

_________________
tout passe alors quand est-ce qu'on se casse?

"Il nous faudrait éclairer chaque présence d'un amour à chaque fois unique, adressé en elle à sa solitude inconsolable et pure. Il nous faudrait apprendre à compter un par un chaque visage, chaque vague et chaque ciel, en donnant à chacun la lumière qui lui revient dans cette vie obscure."
- Christian Bobin; L'Inespérée

"C'est en nous qu'il faut nous taire"
- Louis Aragon; Le Fou d'Elsa

"Les yeux tentent vainement de saisir autre chose que les gouttes de lumière et de couleurs qui tremblent au bord des cils."
- Albert Camus; Noces
avatar
Yzanelle
Crise du seuil
Crise du seuil

Féminin Messages : 235
Date d'inscription : 27/01/2013
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur http://jack-the-jack.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par Tom le Sam 13 Sep 2014 - 18:59

Content que vous ayez aimé, et désolé pour toi Yzannelle... même si c'est triste un tel avis, je n'arrive pas à résumer Nos étoiles contraires à une telle phrase : bouquin pour ados idiot...

_________________
avatar
Tom
Voyageur solitaire
Voyageur solitaire

Masculin Messages : 474
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 20
Localisation : Charente-Maritime

Voir le profil de l'utilisateur http://lavoixdulivre.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par Sweetdream le Dim 26 Oct 2014 - 19:13

Après avoir lu, avalé, ENGLOUTI ce chef-d'oeuvre, j'attendais avec impatience le film pour savoir s'il serait à la hauteur du livre et, franchement,...OUI OUI ET ENCORE OUIII !!! Le film est juste sublime
Les filles, pour celles qui ne l'ont pas vu, un conseil : ne vous maquillez surtout pas si vous ne voulez pas vous retrouvez avec une sale tronche après !!!
Il faut lire aussi "Qui es-tu Alaska ?" qui, pour moi, arrive au même rang que "Nos étoiles contraires"  

_________________
Ecrire, c'est aussi ne pas parler.
C'est se taire.
C'est hurler sans bruit.
Marguerite Duras
avatar
Sweetdream
Joueur de plume
Joueur de plume

Féminin Messages : 39
Date d'inscription : 20/10/2014
Age : 19
Localisation : Dans la ballade entraînante des mots...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par Olyvia le Jeu 11 Déc 2014 - 17:49

Il n'existe aucun mot dans notre monde, quelque soit la langue, pour décrire ce livre ou ne serait que raconter le choc, le bouleversement, le raz de marée qu'il a provoqué en moi.  

D'ailleurs je te félicite Tom d'avoir réussi à si bien en parler. C'était... beau. Je suis désolée de ne pas t'accorder de meilleurs compliments - pourtant tu les mérite - mais dès qu'il s'agit de parler de cette histoire, les mots me manquent inexorablement.

Ce livre est tout simplement le condensé de toutes les émotions d'une vie, je prends mes larmes à témoin.

Assise sur mon lit, je n'arrivais plus à bouger, totalement ébranlé par ce que je venais de lire... Il n'y avais plus que ma pensée, incroyablement vide et à la fois saturée par la vie d'Hazel et d'Augustus. 

Désolée si je vous fais peur en parlant ainsi mais je ne pouvais faire autrement que de partager mon expérience... 
Je crois que c'est le mot qui convient :"expérience". Comme ça, chacun peut ajouter l'(les) adjectif(s)  qui lui plaît(sent).

Alors merci. Merci John Green.

_________________
[...] Je voyais très bien au milieu d'la plaine, les hann'tons donner des coups d'cornes aux boeufs, et dans l' firmament noir comme l'ébène les vaches volaient au milieux des cieux. 
Moi je m'écriais de ma voix la plus pure: Oh qu'c'est beau la nature!
Gaston Ouvrard
avatar
Olyvia
Joueur de plume
Joueur de plume

Féminin Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2014
Age : 19
Localisation : Perdue sûrement...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par Tom le Dim 21 Déc 2014 - 19:56

Ouah tu en dis beaucoup... tu dis ce qu'il faut, et surtout tu me réconforte, tu me rends heureux ! Je n'écris pas tout ça pour rien alors. Merci merci merci Olyvia et heureux de voir que quelqu'un d'autre partage mon avis ♥

_________________
avatar
Tom
Voyageur solitaire
Voyageur solitaire

Masculin Messages : 474
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 20
Localisation : Charente-Maritime

Voir le profil de l'utilisateur http://lavoixdulivre.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par Olyvia le Lun 22 Déc 2014 - 21:45

C'était normal ! C'est moi que tu as rendu heureuse lorsque j'ai vu à quel point toi aussi tu l'as aimé, à quel point tu as toi aussi tu l'as vécu! Et puis c'était tellement beau ta façon d'en parler! Alors Bravissimo!

_________________
[...] Je voyais très bien au milieu d'la plaine, les hann'tons donner des coups d'cornes aux boeufs, et dans l' firmament noir comme l'ébène les vaches volaient au milieux des cieux. 
Moi je m'écriais de ma voix la plus pure: Oh qu'c'est beau la nature!
Gaston Ouvrard
avatar
Olyvia
Joueur de plume
Joueur de plume

Féminin Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2014
Age : 19
Localisation : Perdue sûrement...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par Tom le Lun 22 Déc 2014 - 22:04

Merci beaucoup Smile tu en as lu d'autres de l'auteur ?

_________________
avatar
Tom
Voyageur solitaire
Voyageur solitaire

Masculin Messages : 474
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 20
Localisation : Charente-Maritime

Voir le profil de l'utilisateur http://lavoixdulivre.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par Olyvia le Lun 22 Déc 2014 - 22:29

J'ai "Qui est tu Alaska?" mais je n'ai pas encore eu le temps de le lire malheureusement. Rassuer-toi je compte le lire rapidement !

_________________
[...] Je voyais très bien au milieu d'la plaine, les hann'tons donner des coups d'cornes aux boeufs, et dans l' firmament noir comme l'ébène les vaches volaient au milieux des cieux. 
Moi je m'écriais de ma voix la plus pure: Oh qu'c'est beau la nature!
Gaston Ouvrard
avatar
Olyvia
Joueur de plume
Joueur de plume

Féminin Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2014
Age : 19
Localisation : Perdue sûrement...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par Tom le Mar 23 Déc 2014 - 11:11

Il est splendide <3

_________________
avatar
Tom
Voyageur solitaire
Voyageur solitaire

Masculin Messages : 474
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 20
Localisation : Charente-Maritime

Voir le profil de l'utilisateur http://lavoixdulivre.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par Olyvia le Mar 23 Déc 2014 - 17:36

Dès que je l'aurais lu je te ferai part de mon avis, promis!!  Wink

_________________
[...] Je voyais très bien au milieu d'la plaine, les hann'tons donner des coups d'cornes aux boeufs, et dans l' firmament noir comme l'ébène les vaches volaient au milieux des cieux. 
Moi je m'écriais de ma voix la plus pure: Oh qu'c'est beau la nature!
Gaston Ouvrard
avatar
Olyvia
Joueur de plume
Joueur de plume

Féminin Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2014
Age : 19
Localisation : Perdue sûrement...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [John Green] Nos étoiles contraires

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum