Passages et citations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Passages et citations

Message par Ipiu le Dim 23 Sep 2012 - 19:14

Like a Star @ heaven En cherchant toujours plus loin, toujours plus vrai, toujours plus profond. Jad a toujours su qu'il est parfois plus important de poser des questions que d'obtenir des réponses. (carnets de Claris)

Like a Star @ heaven Lorsqu'elle l'accepta, tout devint plus simple. (p.20)

Like a Star @ heaven La contemplation de la mer nettoie, vide l'esprit, dilate les perceptions, amplifie. On peut se détendre et rêver, descendre en soi, s'ouvrir vers le haut. (p.20)

Like a Star @ heaven Elle avait compris que les morts cessent de vivre mais pas d'exister. Jad était en elle une présence, une certitude qui l'accompagnerait. (p.22)

Like a Star @ heaven La fille avait compris que la légèreté peut porter la tristesse et la transparence briller au sein de l'obscurité. (p.26)

Like a Star @ heaven La peur entrave les hommes. Peur de l'inconnu, peur de la mort, peur. (p.31)

Like a Star @ heaven Ca, c'est la légende des hommes. Avec un méchant pour tenir le rôle de ce qu'ils ne peuvent comprendre. (p.31)

Like a Star @ heaven Elle devait traverser ce seuil et fermer cette porte pour libérer les prochaines étapes de son chemin. On ne peut pas partir si l'on fait le compte de ses pertes. (p.34)

Like a Star @ heaven L'amour est aussi le moteur et le seul pouvoir des hommes. Mais ils ne le savent pas et le piétinent comme ils le font des rues de leur village. (p.35)

Like a Star @ heaven Les enfants les voient [les élémentaux] jusqu'à leurs sept ou huit lunées, quand on commence à leur dire que les fées n'existent pas, que les rêves sont incompatibles avec la réalité et qu'ils doivent oublier ces niaiseries. On appelle ça l'âge de raison, ce démerveillement du monde. (p.35)

Like a Star @ heaven Ainsi naître, grandir et mourir semblaient être une mission plus vaste, plus fabuleuse et moins solitaire. (p.35)

Like a Star @ heaven Je suis heureux de prendre le temps d'y être. (p.58)

Like a Star @ heaven Est-ce que ceux que l'on aime, quand ils ne sont plus, nous laissent pour toujours troués, tronqués, amputés ? (p.58)

Like a Star @ heaven Il fallait apprendre à se promener parmi les pensées et les sentiments sans tomber dans les trous. (p.59)

Like a Star @ heaven Je crois que tu as tort, nous ne sommes pas seuls. (p.64)

Like a Star @ heaven Les histoires, la vie, sont truffées de ces détails. De tout petits détails, vraiment, mais qui changent tout... (p.67)

Like a Star @ heaven Avec juste ce qu'il faut de mélancolie à cause de la fragilité de tout... (Sierra p.97)

Like a Star @ heaven Les absents étaient si présents en ce lieu. Dans mon cœur, c'est dans mon cœur qu'ils sont présents. (p.97)

Like a Star @ heaven Silence de la lumière
Lumière du silence
Dans les abysses, l'obscurité,
Sous les prétendues noirceurs
Brille la gemme la plus pure
Espoir
Souvenir
Le fil fragile du futur

(p.98)

Like a Star @ heaven Parfois, je me demande s'il est humain ! Blaise est peut-être un produit dérivé des Temps d'Avant, un androïde. (p.106)

Like a Star @ heaven D'accord. L'humilité. Valoriser ce que l'on a, ce que l'on est. Arrêter de reluquer le jardin du voisin et prendre soin du sien.(p.126)

Like a Star @ heaven C'est en nous que nous devons apprendre à nous isoler et à nous ouvrir. (p.133)

Like a Star @ heaven Il y avait quelque chose d'apaisant à simplement regarder ces murmures de la lumière jouer sur la transparence des feuilles. Douceur d'être. (p.163)

Like a Star @ heaven Famille...
Le laboratoire premier
Le creuset
Pour le meilleur et pour le pire

(p.204)

Like a Star @ heaven Que ta route soit belle, jeune Nomade. Libre et joyeuse. Toujours. (p.212)

Like a Star @ heaven Temps d'Avant, Temps d'Après... Une chose n'a pas changé : la capacité de l'homme à établir des règles fumeuses pour marquer des différences et laisser entendre que tous les hommes ne sont pas égaux, que certains sont plus égaux que d'autres, que certains sont plus humains que d'autres. (p.214)

Like a Star @ heaven Claris se tenait au bord de l'instant, dans le non-temps où tous les possibles se déploient. (p.236)

Like a Star @ heaven La violence est une spirale qui se nourrit d'elle-même. (p.245)

Like a Star @ heaven En vérité, je vous le dis, nous ne savons rien. Et, quand nous pensons savoir, nous nous apercevons que nous nous sommes trompés. (p.276)

Like a Star @ heaven Certaines expériences ne peuvent-elles être crues que si elles ont été vécues ? (p.277)

Like a Star @ heaven Tu es incroyablement prétentieux en pensant que tu es responsable de tous les malheurs du monde !
[...]
Je ne sais plus qui je suis, ni ce que j'ai à faire. J'ai eu l'impression de comprendre à un moment. De comprendre l'évidence : que je suis qui je suis. Mais cela ne m'aide pas pour autant à l'être.
[...]
- Tu es celui qui pose les questions.
- Mais qui ne trouve jamais les réponses ?
- Les réponses c'est une autre histoire. Une fois que les réponses sont trouvées, l'histoire est finie. Tu es celui par qui l'histoire continue...
(p.289)

Like a Star @ heaven L'humain se révèle à lui-même à travers les autres. (p.289)

Like a Star @ heaven J'aurais voulu être spécial. Un mage plus mage que les autres... Je me suis fait avoir hein ? Pris au jeu des apparences, des reflets mensongers du pouvoir, des signes extérieurs de la magie. J'ai passé trop de temps à étudier les symboles. Je me suis repu de leur poésie et de leurs interprétations infinies. J'en ai oublié leur signification première : ils représentent autre chose, ils ne sont que des images à valeur évocatrice. Le bâton n'est pas le pouvoir mais le signe du pouvoir. Et la magie n'est qu'une autre forme de savoir. Le pouvoir de l'esprit sur la matière. De l'imaginaire sur la réalité. Une question de perspective.
[...]
Bahir disait de même... Comme toi, il pensait que rien n'est surnaturel ou sous-naturel, que la nature manifeste à chaque instant ses merveilles et ses prodiges, dont on ne s'étonne plus parce qu'on y est habitué. Que si l'homme voulait bien faire fonctionner autrement son cerveau, il aurait accès à des phénomènes qui ne lui semblent miraculeux que parce qu'il ne les comprend pas.
(p.290)

Like a Star @ heaven Le miracle ordinaire du soleil qui succède à la pluie, le jour à la nuit. Immuable. Constant. Il y a une joie à ça. Essentielle. (p.307)

Like a Star @ heaven Soeur. Mana signifie "soeur".
[...]
Le problème avec les sentiments, c'est l'équilibre. Le problème avec l'équilibre, c'est qu'on ne sait plus si on a encore des sentiments.
(p.311)

Like a Star @ heaven Face à ce genre d'obstacle inéluctable et invincible où il ne sert à rien de s'insurger, il n'y a que deux possibilités. La première : céder, renoncer. Ce n'est pas toujours déshonorant et c'est parfois nécessaire. L'ennui c'est que je ne vois pas comment une Nomade, censée parcourir le monde, pourrait se permettre d'éviter la pluie. La seconde : faire face. S'adapter, s'organiser et ne pas rajouter à l'inconfort en se lamentant. (p.330)

Like a Star @ heaven Et en apprenant à respirer. On ne dira jamais assez combien il est essentiel de savoir respirer. (p.350)

Like a Star @ heaven Tu as parfaitement saisi le pourquoi de tous ces exercices, qui résume le sens de l'Unir : rassembler le corps et l'esprit. En te concentrant sur ta respiration, sur tes mouvements, tu es dans l'instant présent, dans la pleine conscience de ton corps et de ton esprit liés. (p.351)

Like a Star @ heaven Vous n'allez pas me dire que c'est déjà bien d'avoir des doutes, que c'est comme ça qu'on avance et blabla ?
- Pourquoi te dire ce que tu sais déjà ?
(p.359)

Like a Star @ heaven Tu mets la barre trop haut, et c'est la meilleure manière de ne pas arriver à la franchir.
[...]
Tu as vraiment peur de te laisser envahir par tes émotions, n'est-ce pas ? Tu as peur d'y couler, de ne plus avoir le courage de te battre. Alors, tu te bats tout le temps. Avec les autres mais surtout avec toi-même pour que ça n'arrive pas.
[...]
Est-ce que vous voulez dire que je peux parfois...ne pas me battre ?
- Et mettre ta formidable énergie dans les choses qui en valent vraiment la peine. Pour toi.
(p.360)

Like a Star @ heaven Certains jours, l'absence de Bahir pesait comme un suaire dont elle s'enveloppait de peur de perdre cela aussi : le manque de lui. (p.363)

Like a Star @ heaven Merlin ne séparait pas son corps de son esprit, les autres de lui. Merlin vivait dans l'unité. Il était tout.
[...]
Il y avait un rythme à suivre, un rythme présent en toute chose. Dans les plantes, les hommes, la rivière, les étoiles. Dans tout ce qui vivait, il y avait un rythme. Si on faisait très attention, on pouvait le sentir pulser. Merlin fermait les yeux et le sentait dans son corps, alors il touchait la personne ou l'animal dont le rythme était altéré et il rétablissait la cadence, l'harmonisait. C'était simple, il suffisait d'écouter en soi la vie vibrer.
(p.382)

Like a Star @ heaven C'est une question d'équilibre, Claris. Un état difficile à trouver et, surtout, à garder. L'équilibre n'est pas figé ou stagnant, il est statique. Cela signifie que les forces en présence se compensent, et non qu'il ne se passe rien. Ce n'est pas l'abolition des conflits mais la statique des conflits. Le point où les énergies en balance s'équilibrent. (p.389)

Like a Star @ heaven L'équilibre permet le choix. (p. 391)

Like a Star @ heaven Il faut parfois davantage de courage pour les défis répétés du quotidien que pour les grands exploits. (p.393)

Like a Star @ heaven Quand ma vie semblait sans issue, et que je me couchais désespérée, rabâchant les injustices et les méchancetés dont j'avais été victime, j'ai mis en place un exercice pour me calmer et pouvoir dormir. J'énumérais les bonnes choses qui m'étaient arrivées pendant la journée. Pour m'en persuader, vois-tu ? L'objectif était d'en trouver au moins trois. Même les journées les plus néfastes comptent toujours un événement positif, même fugitif : un enfant qui sourit, un rayon de soleil jouant dans un arbre, le goût sucré d'un fruit. Quand tout est noir, un détail peut prendre des allures de bouée de sauvetage.
[...]
Aujourd'hui, j'ai un peu simplifié la chose : je remercie pour toutes choses, bonnes ou mauvaises.
- Qui ?
- Personne en particulier, l'Univers, la vie. Le matin pour ce qui va avoir lieu et le soir pour ce qui a eu lieu.
- Vous avez parlé, une fois, du miracle ordinaire des jours...
- Tous ces atomes qui tiennent ensemble pour composer des corps, des arbres, des animaux, des étoiles. L'humanité, qui malgré tout ce par quoi elle est passé, demeure. La nature qui, malgré tout ce qu'on lui a infligé, continue de créer de la beauté. J'ai souvent le sentiment que la vie est un miracle.
(p.398)

Like a Star @ heaven Ne perds pas le lien avec ta vraie nature, Claris, celle qui jaillit de l'enfance. (p.400)

Like a Star @ heaven Elle murmura "fées". Autour d'elle, en elle, il y eut une explosion d'allégresse. Des souvenirs fugitifs défilèrent devant ses yeux : elle se penchait vers le vide, entraînée par une peine infinie quand les élémentaux surgirent, petites lueurs de joie qui prirent la forme de gargouilles. Minuscule dragon rouge, petit elfe vert, licorne brillante. Ils la firent rire, ils la sauvèrent. Elle lisait au bord du lac du château, enveloppée d'un nuage d'Elémentaux. Elle regardait danser les Vifs – points rouges et or – sous ses paupières closes. Elle traversait un pont formé par un tronc, guidée par des lueurs dorées. Elle coulait dans une rivière et un voile de lumière la portait hors de l'eau. Dans la grotte, ils retenaient son pied qui glissait. Dans la cascade, ils avaient dansé. Depuis toujours, ils l'avaient accompagnée, guidée, partageant leur nature et leur pouvoir. Et, quand cela leur était devenu impossible, ils l'avaient fait traverser. (p.403)

Like a Star @ heaven Ecoute tes intuitions. Ce sont des messages envoyés par la partie mystérieuse de toi qui sait à la partie rationnelle qui ne sait pas. Appuie-toi sur cette part de sagesse intemporelle, collective. (p.405)

Like a Star @ heaven La Nomade, qui savait que les mots naissent du silence comme la lumière de la non-lumière, admira la qualité de cette pause. Tissage du temps perlé d'émotions anciennes et nouvelles... (p.415)

Like a Star @ heaven L'Alliance doit être davantage qu'une réunion de Gardiens. Il faut agir. Nous ne pouvons plus nous contenter d'être des veilleurs. Nous devons être...
- Des éveilleurs ? Suggéra doucement la Dame. Nous pouvons être des éveilleurs.
Elle se leva et les regarda posément, tous, l'un après l'autre, leur présentant ses paumes comme le fait le Peuple quand il s'ouvre à l'empathie.
- Oui, continua-t-elle, nous avons peut-être, chacun à notre façon, passé trop de temps engourdis, endormis. C'est sans nul doute vrai pour nous, le Peuple des Arbres. Nous nous sommes retranchés dans notre forêt et le Temps du Rêve pour ne plus souffrir de notre empathie. Oui, je suis l'Alliance.
- Et nous, à Salicande, nous nous sommes enfermés dans notre vallée pour ne pas souffrir du passé, ajouta Blaise tandis que Chandra hochait la tête. Je suis l'Alliance.
- Les Nomades se sont réfugiés dans leurs idées élitistes du savoir par peur du partage. Je suis l'Alliance.
- Et les Ambrais dans leur code de civilité et leurs règles strictes de conduite par peur d'être libres, comme les oiseaux que nous disons aimer, dit Blanc-Faucon. Je suis l'Alliance.
- Et moi, dit Tierra, derrière mon voile et mon grillage pour ne pas me souvenir de ceux que j'ai perdus. Si longtemps que j'ai perdu le compte des lunées qui ont jalonné mon existence. Aujourd'hui, devant vous qui m'avez reçue sans me poser de questions, je retrouve mon identité. Je suis l'Alliance.
- Et moi, dit Sem en la regardant pour la première fois dans les yeux, je me suis caché dans ma faute et mon remords. Je suis l'Alliance.
La Dame se leva et ouvrit les bras, les enveloppant tous.
- Alors, il est temps de nous éveiller les uns aux autres. De nous éveiller à nous-mêmes. Veilleurs et éveilleurs, nous serons les deux.
(p.429)

Like a Star @ heaven Les Vifs n'obéissaient pas à la mauvaise humeur ou à la colère, seulement au désir positif et à la volonté ferme. (extrait T.4)

_________________


~~~~~~

"Pièce 9 donc : la pièce manquante. Celle que l'on cherche ardemment, vaillamment, désespérément parfois et qui, en se refusant à nous, nous pousse en avant. Celle qui nous interdit de croire qu'on est arrivé et nous souffle à l'oreille que le plus beau est à venir.
Que le plus beau est avenir. Toujours."
Pierre Bottero
avatar
Ipiu
Admin
Admin

Féminin Messages : 1552
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 32
Localisation : Gwendalavir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passages et citations

Message par Léti le Dim 7 Avr 2013 - 20:28

Je viens de réaliser que je n'avais même pas mis les passages et citations qui m'ont marqué.
Il y a beaucoup que j'avais noté aussi, alors je vais surtout mettre ceux que tu n'as pas noté :

"Déjà, elle la sentait s'agiter, impatiente, dans son écritoire. Voyager et écrire, les deux commandements du Nomade. Elle se sentait à sa place. La vie était belle." (p 86)

"Et ? Le dernier mot lui manquait. Alors, l'apprentie observait encore et encore, les yeux bien ouverts et le regard embué, pratiquant la rêverie éveillée qui est le matériau du poète." (p200)

"La famille est l'origine de tout, n'est-ce pas ? Le premier laboratoire des sentiments, où l'on se confronte aux autres pour la première fois, l'espace d'apprentissage des émotions. Pour le meilleur et pour le pire." (p202)

"Je réalise qu'en me parlant de sa famille, Jwel m'a donné l'espoir. L'espoir que ce soit possible.Qu'il pouvait exister des familles où l'amour circule librement. Où les échanges sont fluides. Sans danger. Où les sentiments sont leur place..." (p203)

La page 218 en entier XD (Maya, l'écriture et le souvenir de Bahir)

"Je ne vois pas en quoi les Anges seraient plus... étranges que les protons, l'énergie atomique, ou la Déesse que tu invoques sans cesse, maman..." (p277)

Celui-là y était déjà, mais moi j'avais pris un peu avant :
- Les livres et la vie ne sont pas tout à fait la même chose, hein ? dit Claris avec dépit
- Et tous les héros ne sont pas des guerriers, ni tous les guerriers des héros. Il faut parfois davantage de courage pour les défis répétés du quotidien que pour les grands exploits. (p.393)


"L'enfance, ce n'est pas non plus le paradis ! Il peut se passer des choses terribles dans le coeur d'un enfant. Les enfants aussi souffrent. (p 200)

avatar
Léti
Voyageur solitaire
Voyageur solitaire

Féminin Messages : 285
Date d'inscription : 16/06/2012
Localisation : Ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passages et citations

Message par Tom le Lun 8 Avr 2013 - 19:49

"L'enfance, ce n'est pas non plus le paradis ! Il peut se passer des choses terribles dans le coeur d'un enfant. Les enfants aussi souffrent." (T'as oublié un guillemet d'ailleurs Wink)
J'adore celle-ci ! C'est vrai que l'enfance est magique mais en même temps qu'est-ce que les enfants peuvent se faire souffrir mutuellement ! Mais rien que sans ça je pense que c'est le temps où on est le plus fragile dans tous les sens, et le temps où on est le plus malléable... Un temps fragile, dangereux, inconscient et magique.

_________________
avatar
Tom
Voyageur solitaire
Voyageur solitaire

Masculin Messages : 474
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 20
Localisation : Charente-Maritime

Voir le profil de l'utilisateur http://lavoixdulivre.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passages et citations

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum