Secte des Castors Procrastinateurs ou pourquoi vous ne finissez pas votre projet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Secte des Castors Procrastinateurs ou pourquoi vous ne finissez pas votre projet

Message par -Ellana- le Ven 23 Jan 2015 - 16:23

Comme l'initiative est à la base d'un projet, j'ai pris celle de donner un nom - et donc un visage visage - à notre groupe de créateurs amputés.

Tels des castors flemmards arrêtant leur barrage au beau milieu de sa construction, nous sommes beaucoup à nous essouffler à un certain point de notre projet d'écriture. Parmi nous on rencontre des cas plus extrêmes encore, dont je me reconnais - humblement - comme assez représentative : les castors qui voient un coin sympa pour faire une petite construction et qui vont s'allonger à côté en attendant que les petites branches viennent faire un petit tas avec leurs petites jambes.

BREF BREF BREF

J'imagine que pour se débarrasser de la crasse anté-créatrice, faut savoir à quoi elle ressemble, la crasse.
Et du coup ça m'intéresse de savoir pourquoi, vous, vous ne finissez pas vos projets. Et puis on pourra parler écriture en général et ce sera cool. Et puis comme y a des gens super intelligents par ici qui donnent des conseils géniaux, on pourra - probablement - s'entraider.

-------

Pour ma part, c'est du à un tempérament affreusement perfectionniste qui touche pas mal mon écriture : si j'en viens à imaginer un début d'histoire, je le veux tout de suite parfait. En général, j'en viens, dès le plus petit bout du nez de la plus petite idée, à me dire "déjà fait", "histoire trop simplette", "ridicule", "cliché", autre. C'est embêtant
Alors pour imaginer une histoire dans son ensemble... rabbit
En plus, si jamais je me suis - enfin - mise d'accord avec mon cerveau sur une piste à suivre, je met très, très, TRES longtemps à écrire. Perfectionnisme, quand tu nous tiens... En soit ça me dérange pas, c'est - évidemment - la phase que je préfère. Mais plus tu passes de temps sur une scène jusqu'à ce qu'elle soit parfaite au lieu de faire un premier jet quitte à tout recorriger en suite, plus tu as de temps pour te décourager et abandonner ^^

C'est pour ça que j'aime bien écrire des poèmes : déjà c'est plus court, y a plus de chance d'arriver à la fin, mais surtout y a aucune cohérence à apporter spécialement, et je me lâche complètement (les influences automatiques aident).

-------

Alors alors ?


Dernière édition par -Ellana- le Mar 24 Mar 2015 - 22:43, édité 1 fois

_________________
-Ellana-, alias Lull le gentil pantin mécanique déguisé,
Honorable Lutin débiteur des Légendes Incongrues de la IIIème Framboise Sacrée,
Grande prêtresse et unique fidèle de la SSSSS (Secte de Sacralisation Salvatrice du Savoir Shakespearien),
Traumatiseuse par la Mort de Yoda,
Récente Adoratrice de la Séduction Cachée de Julien Sorel,
Visage Théâtral de Sibélius le Magicien Blanc (l'autre).

"Le Metal est la langue la plus énergique, vitale et profonde que je connaisse."
Cesare Bonizzi

The music of this awe
Deep silence between the notes
Deafens me with endless love
This vagrant island Earth
A pilgrim shining bright
We are shuddering
Before the beautiful
Before the plentiful
We're the voyagers
avatar
-Ellana-
Détenteur du bol sonnant
Détenteur du bol sonnant

Féminin Messages : 685
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur http://lullosphere.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Secte des Castors Procrastinateurs ou pourquoi vous ne finissez pas votre projet

Message par Llewella le Ven 23 Jan 2015 - 18:48

Je dois avouer que mon problème ressemble au tien. Je ne suis jamais contente de ce que j'écris.
Quand je commence une histoire et que je me relis le lendemain avant de continuer, je me demande toujours comment j'ai fait pour écrire un truc aussi basique, mais aussi qualifiable par toute la série en "i" : inintéressant, impossible, incorrecte,...
Du coup je recommence, puis rebelote le surlendemain. Maintenant, j'ai une collection de quatre ou cinq début de la même histoire...

J'ai fini développé une technique, qui soit dit en passant ne fonctionne pas très bien, qui consiste à rédiger le résumé de ce que j'ai écrit afin de ne pas avoir besoin de me relire.
Je me suis aussi dit que je n'étais peut-être pas encore assez mûre pour réussir à écrire avec un style qui me serais propre. En ce moment, je me contente donc de faire une sorte de tableau avec le déroulement des aventures pour chacun des personnages. Ainsi mes idées sont posées au clair, et je peut les modifier à volonté avant de passer à la rédaction. C'est un peut le filage de mon histoire.

Ce qui est encourageant (mais pas particulièrement aidant), c'est de ce faire relire par des amis qui aiment lire. Ils te disent toujours que c'est super avant de te relever deux ou trois petits choses mineures à modifier.

Pour lutter contre le perfectionnisme, je n'ai donc encore rien trouvé, au contraire cette maladie incurable de nos jours parait même dégénérescente...

J'écris aussi des poèmes pour la même raison que toi Ellana. Cependant ils finissent presque invariablement au feu s'ils ont le malheur de retomber sous ma main. Tu peux voir un survivant du dernier rangement de ma chambre à l'Ombre de la plume !

_________________
Pouet.
avatar
Llewella
Crise du seuil
Crise du seuil

Féminin Messages : 244
Date d'inscription : 19/01/2015
Age : 18
Localisation : Dans une Ombre perdue

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Secte des Castors Procrastinateurs ou pourquoi vous ne finissez pas votre projet

Message par Melwenn le Ven 23 Jan 2015 - 19:01

Ellana je précise que ton image représente des loutres. Just sayin'.

_________________
"Malgré les vieilles amertumes
et les amours qui passent,
les chums qu'on perd dans brume
et les idéaux qui se cassent,
la vie s'accroche et renait,
comme les printemps reviennent,
dans une bouffée d'air frais
qui apaise les cœurs en peine"
  - Les cowboys fringants
avatar
Melwenn
Protecteur des caravanes
Protecteur des caravanes

Féminin Messages : 563
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 20
Localisation : Chnafon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Secte des Castors Procrastinateurs ou pourquoi vous ne finissez pas votre projet

Message par -Ellana- le Ven 23 Jan 2015 - 20:05

*Chut chut faut pas le dire Mel'*

Ce qui est encourageant (mais pas particulièrement aidant), c'est de ce faire relire par des amis qui aiment lire. Ils te disent toujours que c'est super avant de te relever deux ou trois petits choses mineures à modifier.
Pour le coup, ce forum est génial !

Quand je commence une histoire et que je me relis le lendemain avant de continuer, je me demande toujours comment j'ai fait pour écrire un truc aussi basique, mais aussi qualifiable par toute la série en "i" : inintéressant, impossible, incorrecte,...
Je vois tout à fait ce que tu veux dire ! Du coup moi par exemple je passe disons 2 jours non stop par page pour pouvoir passer à la suivante et être sûre de plus avoir besoin de me relire ^^

En fait, malgré les inconvénients du perfectionnisme, j'aime bien ça, parce que ça finit (euh après un ptit bout de temps de travail quand même) par faire réfléchir à chaque mot, chaque sonorité, jusqu'à ce que tout ce qui est dans le texte aie une raison et un but.

_________________
-Ellana-, alias Lull le gentil pantin mécanique déguisé,
Honorable Lutin débiteur des Légendes Incongrues de la IIIème Framboise Sacrée,
Grande prêtresse et unique fidèle de la SSSSS (Secte de Sacralisation Salvatrice du Savoir Shakespearien),
Traumatiseuse par la Mort de Yoda,
Récente Adoratrice de la Séduction Cachée de Julien Sorel,
Visage Théâtral de Sibélius le Magicien Blanc (l'autre).

"Le Metal est la langue la plus énergique, vitale et profonde que je connaisse."
Cesare Bonizzi

The music of this awe
Deep silence between the notes
Deafens me with endless love
This vagrant island Earth
A pilgrim shining bright
We are shuddering
Before the beautiful
Before the plentiful
We're the voyagers
avatar
-Ellana-
Détenteur du bol sonnant
Détenteur du bol sonnant

Féminin Messages : 685
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur http://lullosphere.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Secte des Castors Procrastinateurs ou pourquoi vous ne finissez pas votre projet

Message par Olyvia le Ven 23 Jan 2015 - 21:42

Je peux affirmer avec la plus grande certitude que je suis atteinte du même syndrome! Faudrait inventer un vaccin... mais d'un autre côté j'aime bien ça: écrire, effacer, recommencer, gommer, imaginer, rédiger, changer un mot, une idée et finalement toute la phrase! C'est aussi ce que j'aime avec l'écriture.

Et puis après je suis un peu comme Llewella: les poèmes sont pour moi une source de renouveau perpétuel, une eau plus fraîche, prise directement à la source! J'aime cette idée de chose éphémère, juste une apostrophe, ça va ça vient.

Tout ça pour dire qu'on a toujours pas trouver de solution miracle!!!!

_________________
[...] Je voyais très bien au milieu d'la plaine, les hann'tons donner des coups d'cornes aux boeufs, et dans l' firmament noir comme l'ébène les vaches volaient au milieux des cieux. 
Moi je m'écriais de ma voix la plus pure: Oh qu'c'est beau la nature!
Gaston Ouvrard
avatar
Olyvia
Joueur de plume
Joueur de plume

Féminin Messages : 99
Date d'inscription : 17/11/2014
Age : 19
Localisation : Perdue sûrement...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Secte des Castors Procrastinateurs ou pourquoi vous ne finissez pas votre projet

Message par Chinmoku le Ven 27 Fév 2015 - 12:41

Hum, là je ne peux pas vous aider, car ça ne m'est jamais arrivé... Je veux dire que, une fois que je tiens une histoire, je ne la lâche plus. Il m'arrive de faire le plan d'une histoire sans l'écrire, de retrouver ledit plan un an plus tard, et de le retravailler en conséquence, mais je n'ai jamais abandonné une histoire en cours d'écriture.
Ce que je peux conseiller, c'est de faire un plan précis de ce qu'on va écrire, chapitre après chapitre... ça évite de se décourager parce qu'on n'a plus d'idées. Et laisser mûrir l'intrigue, ne pas l'attaquer juste après l'avoir imaginée : en général, on se retrouve vite au pied du mur...
C'est en écrivant qu'on apprend à écrire, aussi ne vous découragez pas, car même si vous n'aimez pas ce que vous faites en ce moment, je suis sûre qu'un matin vous allez relire ce que vous avez fait la veille et vous demander comment vous avez pu faire un truc aussi génial...

_________________
I crush all your hopes and then I watch you cry...
Why ? Because I'm the bad guy~
Lord Dominator
avatar
Chinmoku
Joueur de plume
Joueur de plume

Féminin Messages : 71
Date d'inscription : 06/12/2014
Age : 17
Localisation : toujours plus loin

Voir le profil de l'utilisateur http://lemondefantasyque.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Secte des Castors Procrastinateurs ou pourquoi vous ne finissez pas votre projet

Message par Léti le Lun 2 Mar 2015 - 19:00

Ah, chouette idée de sujet :-)

Pour ma part, je suis atteinte de ce mal... tout en étant épargnée en même temps.
J'ai déjà terminé pas mal de projets (aucun n'est lisible en revanche !) mais j'en ai commencé des dizaines jamais achevés.
Les projets finis commencent cela dit à dater. J'étais plus jeune, je me posée moins de questions, peut-être.

Maintenant, c'est un peu comme vous, j'élabore toute l'histoire, les personnages, la fin. J'écris les premiers chapitres et quand arrivent le moment de me relire (souvent, c'est à 20/30 pages), je trouve ça complètement nul. Soit parce que ce que j'ai écrit n'est pas à la hauteur de ce que j'ai imaginé, soit parce que j'ai l'impression que ça a déjà été écrit etc.

Cela dit, en ce moment, je viens de passer la barre de 70 pages sur un projet qui me tient à coeur. J'espère réussir à le poursuivre et à le faire lire ensuite à ceux que ça intéresse :-)

Pour ceux que ça peut aider, j'aime bien lire des conseils d'auteurs. En voici :

http://www.bernardwerber.com/unpeuplus/conseils_ecrivains.html

http://espacescomprises.com/category/conseils/


avatar
Léti
Voyageur solitaire
Voyageur solitaire

Féminin Messages : 285
Date d'inscription : 16/06/2012
Localisation : Ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Secte des Castors Procrastinateurs ou pourquoi vous ne finissez pas votre projet

Message par Misuto le Mar 3 Mar 2015 - 20:14

J'avais déjà lu les conseils de Bernard Werber, ils sont plutôt intéressants !

Je serais ravie de lire ton projet Léti !

Me concernant, plusieurs textes finis, dont un petit d'une trentaine de page seulement, que j'aime particulièrement...
Reste à savoir quoi en faire !
J'ai la sensation d'être bloqué, je me dis : ok, très bien, tu as écrit... et maintenant ?!

Comment retravailler, affiner, ciseler ce texte ?
Alors bien sûr; il y a des centaines de site dans à peu près toutes les langues du monde qui propose des conseils... Mais ce n'est pas personnalisé. Ça ne permet pas d'aboutir à grand chose, c'est général. (Ils conseillent souvent de supprimer tel ou telle chose; de réécrire quinze fois le projet, mais est-ce utile pour notre genre de texte, par rapport à notre histoire, notre envie ? Je ne dis pas que ça ne sert pas, mais c'est mécanique. Pas d'échange, pas de partage, pas de soutien) Et on se démoralise en permanence, et on doute...
Il y a bien sûr ces sites qui moyennant une certaine somme font pour vous tout le boulot de correction ou vous guident.
Ce que je trouve inintéressant pour le premier cas, et de toute façon trop cher pour l'un comme pour l'autre, surtout qu'il n'y a aucune garanti de progression personnelle et de publication (même si cette dernière chose n'est pas ma priorité absolue. Ce que je veux tiens en deux mots : Me Dépasser )
Je n'ai de toute façon pas les moyens.

Enfin bref un petit peu désespérée...
J'aimerais bien un peu de lumière pour pouvoir avancer, et de la vraie. Pas des petits panneaux lumineux "Sortie de secours" ou des LED (des leurres ?) de guirlandes de Noël.

_________________
"... c'était approprié, car c'était le plus vaste silence [...], celui qui enveloppait tout les autres.
Il était profond et ample comme une soirée de début d'automne. Il était lourd comme une grosse pierre polie par la rivière. Comme l'écho résigné d'une fleur coupée, d'un homme qui attend la mort."
Le nom du Vent, Patrick Rothfuss

"Antigone: Je ne veux pas comprendre. C'est bon pour vous. Moi je suis là pour autre chose que pour comprendre.
Je suis là pour vous dire non et pour mourir.
Créon: C'est facile de dire non!
Antigone: Pas toujours."
Antigone, Jean Anouilh
avatar
Misuto
Crise du seuil
Crise du seuil

Messages : 257
Date d'inscription : 06/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Secte des Castors Procrastinateurs ou pourquoi vous ne finissez pas votre projet

Message par Miu Chan le Mar 3 Mar 2015 - 20:48

Ça m'arrive assez souvent de ne pas finir un projet, bien que, comme Léti, j'en ai déjà terminée quelques-uns (enfin, 2.).
Sur mon ordinateur, j'ai une foule de documents comportant une vingtaine de pages, inachevés.
Je bloque généralement vers les 33 pages (oui, c'est précis).
Plusieurs raisons, pour moi:
• Perte de Motivation
• Remise en question (est-ce que ça vaut la peine d'être continué ? Est-ce que ça ne ressemble pas trop à ... ? Est-ce que j'ai vraiment envie d'écrire ça ? Est-ce que le sujet n'est pas trop délicat (par exemple, l'éradication entière de l'humanité^^) )
• Une nouvelle idée qui arrive (d'un nouveau roman, j'entends)
• Une panne d'inspiration, pure et simple. ("OK, mais je fais quoi, maintenant ?")
• Des tergiversations ("Je tue mon personnage ? Je le tue pas ? Je veux lui faire faire ça ? Ou ça ? Machin-truc le trahit ? Oui ? Non ? ) qui finissent par tout me faire arrêter.

Donc, si quelqu'un a des petits trucs pour m'aider, je suis preneuse. Surtout les hésitations, remise en question...

J'ai également remarqué que j'arrive plus à rendre profonds, complexes, mes personnages secondaires que mes principaux, ce qui pose problème en fait. Écrire une scène avec un personnage extrêmement complexe me fait jubiler, mais ils sont tous secondaires à chaque fois. J'adore les gens complexes, vraiment, et mes personnages principaux manque de profondeur. Un personnage secondaire, le lecteur sera moins (voir pas du tout) dans sa tête. Il est facile de le faire changer d'avis, de le faire trahir, aimer, mentir... Un personnage principal, c'est plus compliqué, parce qu'il a plus d'affinité avec le lecteur, parce qu'il est le lecteur, et il faut justifier ses actes, non? On ne peut pas le laisser tout plaquer du jour au lendemain sans raison, ou qu'il vienne en aide à son pire ennemi, ou qu'il se perde carrément dans ses sentiments, qu'il aime, et qu'il haï cinq secondes après sans raison ou je ne sais quoi. Quand j'écris, mon personnage principal tire beaucoup moins les ficelles, manipule beaucoup moins qu'un personnage secondaire. Quelqu'un a des tuyaux pour m'aider ?

Ensuite, je voulais aborder la technique du plan, chapitre par chapitre. Je ne l'avais jamais fais avant, ça ne m'a spas empêché d'écrire deux romans à peu près cohérents (je pense). J'ai testé cette méthode pour celui que je viens de commencer, parce que cette fois il se passe dans le monde réel, certes dans le futur, mais ici quand même, et qu'il me fallait beaucoup de documentation, photos etc pour bien m'imprégner. Faire un plan permet d'avoir les idées bien en place lorsqu'on se remet à écrire après quelques jours, c'est vrai, ça aide pas mal. Après, j'ai du mal à m'y tenir, je fais des petites incartades, je ne le suis pas strictement, mais c'est vrai qu'il a un rôle de "fil conducteur". C'est comme, par exemple, quand Jad, Claris et les Borges sont dans la grotte, avec le fil d'Ariane. ça t'aide à aller dans la bonne direction, à ne pas trop avoir peur, mais il y a une différence entre le chemin que nous propose ce fil et celui que suit notre coeur, notre âme, nos pensées, je ne sais pas comment dire.
Pour l'instant, mes 3 premiers chapitres sont planifiés. Après, j'avance le plan au fur et à mesure, comme ça je suis certaine que, si j'ai envie de bifurquer, je pourrais le faire sans trop de remords.

Je repasserai sans doute compléter ce post, pour l'heure le devoir m'appelle. ;-)

_________________
Camille alias Miu Chan,  Summus Victimam Trauma per Yodam Mortem,
Miurisson, Propriétaire du Pull Hérisson,
Membre de l'Association des Petites Personnes mais qui sont quand même Très Bien,
Nomade de l’Écriture,  
Voyageuse Solitaire,  
Première Détentrice du Bol Sonnant.


L'astre qui efface la nuit et les étoiles.  
Une danse entre les nuages et le soleil.  
Et le vent.
Le vent qui se glisse dans la nuit avec l'aisance d'un rêve.
J'écris.
Au milieu des poussières d'étoiles.
By Miu Chan -

"Do I dare disturb the universe"
"I fell in love the way you fall asleep : slowly, and then all at once." The Fault In Our Stars
avatar
Miu Chan
Détenteur du bol sonnant
Détenteur du bol sonnant

Féminin Messages : 770
Date d'inscription : 06/06/2013
Age : 18
Localisation : Sur ma voie.

Voir le profil de l'utilisateur http://mots-etoiles.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Secte des Castors Procrastinateurs ou pourquoi vous ne finissez pas votre projet

Message par Llewella le Mar 3 Mar 2015 - 22:17

Quand j'ai une idée d'histoire, j'écris en vrac sur des papiers volants le gros de l'histoire. L'étape suivante peut paraître étrange mais ça marche très bien pour moi : je sors le vieux livre des prénoms de mes parents et je fais une liste de ceux qui me plaisent. Quand la liste est fini je la sépare selon différentes catégories qui peuvent être gentils/méchants (bien que je n'aime pas trop être manichéenne) ou personnages venant de tel ou tel pays contrée, région... En générale c'est le nom qui me donne le caractère et non l'inverse.

Pour ne pas se perdre dans le déroulement de l'histoire, je trouve très intéressant de travailler à deux sur un projet. Ainsi, il y a toujours quelqu'un pour remettre l'autre sur le droit chemin ^^ Après il faut accepter de voir ses idées censurées... D'ailleurs, j'ai une super idée, nouvellement trouvée, mais je cherche un camarade de labeur motivé pour essayer de finir cette histoire qui me tient à cœur. A bon entendeur salut !

Je ne sais pas si c'est pareil pour vous, mais les scènes des histoires que j'invente m'arrivent souvent en vrac : le début d'un chapitre avec un premier personnage, un autre chapitre avec le deuxième, leur rencontre, la fin puis une scène du début de nouveau... Il n'y a plus qu'à tout remettre dans l'ordre ^^

Miu, dans les raisons qui bloquent le travail, je voudrais rajouter "quel est l'intérêt de ce que j'écris ?" Je n'aime pas écrire pour rien, il me faut défendre des valeurs faire passer des messages, combattre pour une cause (le tout assez subtilement bien sur, pas de : MANGEZ DES PATATES OU RIEN).

Après reste le problème de l' insatisfaction. Je n'ai trouvé aucun remède à cela pour le moment, je pinaille toujours pour ne serait-ce qu'un mot, et je peux passer des heures sur une phrase avant d'en être contente !

Enfin bon, toujours du pain sur la planche et pas de vaccination anti-procrastination...

_________________
Pouet.
avatar
Llewella
Crise du seuil
Crise du seuil

Féminin Messages : 244
Date d'inscription : 19/01/2015
Age : 18
Localisation : Dans une Ombre perdue

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Secte des Castors Procrastinateurs ou pourquoi vous ne finissez pas votre projet

Message par Miu Chan le Mer 4 Mar 2015 - 18:59

Effectivement, je plussoie pour "quel est l’intérêt du projet ?" !
Moi, j'imagine souvent l'histoire au fur et à mesure que je l'écris, c'est donc assez chronologique dans ma tête.

Ensuite, j'aimerais parler des générateurs, de bons moyens pour vous aider lorsque vous êtes en panne d'inspiration.
Deux sites qui pourraient aider ceux qui ont du mal à trouver des prénoms, noms, lieux... :
En fouillant un peu, j'ai trouvé ce site, qui génère des identités. Il suffit de choisir la nationalité, et vous vous retrouvez avec un faux nom de famille, une adresse, un numéro de téléphone, âge, poids, couleur préférée... Une multitude d'information. Très utile lorsqu'on veut créer des personnages avec des noms qui fassent vrais, notamment. Mais à utiliser avec parcimonie, je pense. Je sais que je suis nulle pour trouver des noms de famille, donc je m'en inspire un peu, mais j'essaie toujours de trouver des prénoms moi-même.

Autre site assez connu, http://www.gunof.net/, cette fois ce sont des noms fantastiques, mais aussi des idées de noms d'auberges, de villes etc. Lorsque je l'utilise, j'essaie de mixer plusieurs propositions, c'est vraiment juste une aide pour ma part.

(une liste de générateurs de noms http://le-bon-site.blogspot.fr/2009/05/generateur-de-nom.html )

Autre outil, pour créer un portrait robot de votre personnage : http://flashface.ctapt.de/
Il est très complet, ça peut vous donner une idée plus précise, en revanche le résultat n'a pas toujours été à la hauteur de mes attentes. Forcément, il n'y a pas toutes les coupes de cheveux possibles etc. Mais si par exemple vous n'avez aucune idée du physique de votre perso, ça peut être assez utile !

Il y a également ce http://www.pearltrees.com/t/generateurs-ecriture/id3053710qui vous orientera vers des générateurs divers (cartes, noms, mots d'amours, noms elfiques, anagrammes...)

Il y avait aussi un générateur d'histoire qui était assez bien fait, il fallait remplir un questionnaire avant en donnant des noms, objets, phrases, etc. J'essairai de le retrouver.

Voilà voilà ! ;-)

_________________
Camille alias Miu Chan,  Summus Victimam Trauma per Yodam Mortem,
Miurisson, Propriétaire du Pull Hérisson,
Membre de l'Association des Petites Personnes mais qui sont quand même Très Bien,
Nomade de l’Écriture,  
Voyageuse Solitaire,  
Première Détentrice du Bol Sonnant.


L'astre qui efface la nuit et les étoiles.  
Une danse entre les nuages et le soleil.  
Et le vent.
Le vent qui se glisse dans la nuit avec l'aisance d'un rêve.
J'écris.
Au milieu des poussières d'étoiles.
By Miu Chan -

"Do I dare disturb the universe"
"I fell in love the way you fall asleep : slowly, and then all at once." The Fault In Our Stars
avatar
Miu Chan
Détenteur du bol sonnant
Détenteur du bol sonnant

Féminin Messages : 770
Date d'inscription : 06/06/2013
Age : 18
Localisation : Sur ma voie.

Voir le profil de l'utilisateur http://mots-etoiles.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Secte des Castors Procrastinateurs ou pourquoi vous ne finissez pas votre projet

Message par Ipiu le Mer 4 Mar 2015 - 21:41

Désolée par avance du HS mais je ne pouvais pas rester muette face à cette hérésie x)

Miu Chan a écrit:Il y a également ce http://www.pearltrees.com/t/generateurs-ecriture/id3053710qui vous orientera vers des générateurs divers (cartes, noms, mots d'amours, noms elfiques, anagrammes...)

Ouais mais non ! Evil or Very Mad
Mais non quoi... Crying or Very sad
Ces trucs, c'est du gros n'importe quoi !

Si vous voulez un nom elfique, vous me demandez et soit je vous en donne un vrai qui existe déjà, soit je vous en fais un à partir des racines linguistiques existantes (et il voudra vraiment dire quelque chose) !

Désolée, mais c'est un gros traumatisme ce genre de trucs

_________________


~~~~~~

"Pièce 9 donc : la pièce manquante. Celle que l'on cherche ardemment, vaillamment, désespérément parfois et qui, en se refusant à nous, nous pousse en avant. Celle qui nous interdit de croire qu'on est arrivé et nous souffle à l'oreille que le plus beau est à venir.
Que le plus beau est avenir. Toujours."
Pierre Bottero
avatar
Ipiu
Admin
Admin

Féminin Messages : 1552
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 32
Localisation : Gwendalavir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Secte des Castors Procrastinateurs ou pourquoi vous ne finissez pas votre projet

Message par -Ellana- le Mer 4 Mar 2015 - 21:54

Ipiu a écrit:Ces trucs, c'est du gros n'importe quoi !
De toute façon ils ont pas trop fait dans l'originalité ^^
Marie-Liesse = Arwen (m'bien sûr)
Lull = Elenwë (vouivouivoui)
et Chaussette = Idril

Et sinon trop bien flashface, Miu ! (parce que les Sims c'est très bien mais c'est pas non plus très avancé ^^)
EDIT : Bon j'ai un peu de mal à donner une tête sans ressemblance avec Mao mais je vais réussir ^^
EDIT 2 : Rooh maintenant on dirait Brad Pitt
EDIT 3 : Jésus
EDIT 4 : Luke Skywalker
EDIT 5 : C'est trop drôle.

_________________
-Ellana-, alias Lull le gentil pantin mécanique déguisé,
Honorable Lutin débiteur des Légendes Incongrues de la IIIème Framboise Sacrée,
Grande prêtresse et unique fidèle de la SSSSS (Secte de Sacralisation Salvatrice du Savoir Shakespearien),
Traumatiseuse par la Mort de Yoda,
Récente Adoratrice de la Séduction Cachée de Julien Sorel,
Visage Théâtral de Sibélius le Magicien Blanc (l'autre).

"Le Metal est la langue la plus énergique, vitale et profonde que je connaisse."
Cesare Bonizzi

The music of this awe
Deep silence between the notes
Deafens me with endless love
This vagrant island Earth
A pilgrim shining bright
We are shuddering
Before the beautiful
Before the plentiful
We're the voyagers
avatar
-Ellana-
Détenteur du bol sonnant
Détenteur du bol sonnant

Féminin Messages : 685
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur http://lullosphere.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Secte des Castors Procrastinateurs ou pourquoi vous ne finissez pas votre projet

Message par Miu Chan le Jeu 5 Mar 2015 - 18:05

Sur cette page, je n'ai pas eu le temps de regarder tous les générateurs en détail.
Mais.
Mais oui, on est d'accord, le générateur de noms elfiques, c'est du grand n'importe quoi. D'ailleurs, je l'ai justement indiqué pour faire râler Ipiu. Razz

Sur le même site, il y a http://www.pearltrees.com/kimshin/ecriture/id11272768, avec beaucoup de conseils qui peuvent s'avérer assez utiles.

Sinon, pour les gens perfectionnistes... Perso, je ne suis pas du genre "Je suis sûre que c'est nul donc je jette." Je pars du principe que j'écris un premier jet, et que s'il y a besoin de modifications, je les ferais lors de la correction et pas avant. ça évite l'envie constante de se relire. Il faut penser que le projet n'en ai qu'à son début, que c'est un peu un brouillon et qu'il est loin d'être achevé. Allez jeter un coup d’œil au site de la Horde du Contrevent,http://www.lahordeducontrevent.org/univers/atelier.html... C'est Damasio, certes, et pourtant, entre son premier jet et le texte finale, il y a de grandes différences. Ce qui s'applique à un paragraphe peut tout à fait s'appliquer à un roman entier. ;-)
Après, pour éviter de vous relire constamment et d'être découragé... l'idée du résumé peut être une bonne idée. Sinon, il faut juste essayer d'être plus fort que le perfectionnisme. Ou avoir une bonne mémoire et ne relire que les toutes dernières phrases pour se remettre dans le texte avant de le continuer.

_________________
Camille alias Miu Chan,  Summus Victimam Trauma per Yodam Mortem,
Miurisson, Propriétaire du Pull Hérisson,
Membre de l'Association des Petites Personnes mais qui sont quand même Très Bien,
Nomade de l’Écriture,  
Voyageuse Solitaire,  
Première Détentrice du Bol Sonnant.


L'astre qui efface la nuit et les étoiles.  
Une danse entre les nuages et le soleil.  
Et le vent.
Le vent qui se glisse dans la nuit avec l'aisance d'un rêve.
J'écris.
Au milieu des poussières d'étoiles.
By Miu Chan -

"Do I dare disturb the universe"
"I fell in love the way you fall asleep : slowly, and then all at once." The Fault In Our Stars
avatar
Miu Chan
Détenteur du bol sonnant
Détenteur du bol sonnant

Féminin Messages : 770
Date d'inscription : 06/06/2013
Age : 18
Localisation : Sur ma voie.

Voir le profil de l'utilisateur http://mots-etoiles.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Secte des Castors Procrastinateurs ou pourquoi vous ne finissez pas votre projet

Message par Léti le Jeu 5 Mar 2015 - 20:07

Ben bravo... Jai passé ma matinée sur le générateur de visage --' Cest trop rigolo ce truc !

Sinon Misuto, concernant tes textes écrits, il y a beaucoup a faire après !  D'abord, le corriger. Orthographe mais quasi cohérence, crédibilite des persos etc. Jusqu'à ce que tu te dises, voila, je ne peux plus rien modifier toute seule. A ce point la, je te conseille de le faire lire a quelqu'un. Si possible qui ne te dira pas "wah c'est merveilleux " sans te dire pourquoi. En plus de ton texte envoie a ton béta lecteur des questions précises. Ce personnage est il crédible ? Cette action est-elle intéressante ? As-tu bien compris pourquoi x agissait ainsi ? Etc. Et si ton lecteur a des questions ou n'a pas compris quelque chose mais que tu estimes que la réponse est déja dans ton texte, ne la lui donne pas, n'explique rien... Réecris.
avatar
Léti
Voyageur solitaire
Voyageur solitaire

Féminin Messages : 285
Date d'inscription : 16/06/2012
Localisation : Ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Secte des Castors Procrastinateurs ou pourquoi vous ne finissez pas votre projet

Message par -Ellana- le Lun 23 Mar 2015 - 20:55

C'est un peu désespérant le lien vers la Horde, Miu ^^ J'aurais pas pensé qu'on puisse rendre encore plus géniale la phrase de base, j'imagine que je m'en serai contenté  Razz
-------------
J'ai trouvé ce site, https://bubbl.us/mindmap, qui est bien pratique pour le brainstorming de début de roman (la partie qui foire chez moi) et en utilisant ça j'ai jamais autant avancé (ça veut dire que j'ai un semblant de début d'histoire, en plus d'un monde et d'un personnage ^^').
Là-dessus je divise ça en trois parties : une bulle "univers", sur les lieux, le monde, la société et tout, une bulle "personnage", avec une sous-bulle pour chaque perso, une bulle "intrigue" avec une sous-bulle pour chaque intrigue parallèle.
-------------
Et sinon, ce qu'il y a de super sur Espaces Comprises, c'est la fiche perso hyper complète et détaillée qu'ils proposent : http://espacescomprises.com/la-fiche-de-personnage/
-------------
*retourne remplir une fiche perso*

EDIT :
Miu a écrit:Quand j'écris, mon personnage principal tire beaucoup moins les ficelles, manipule beaucoup moins qu'un personnage secondaire.
En gros, ses actions sont moins surprenantes, parce qu'on le connait ? Je suis pas sûre de pouvoir vraiment t'aider, mais tu peux laisser des parts d'ombre dans ce que tu racontes au lecteur sur ton personnage, histoire qu'il y ait une attente, du suspense... Il sera moins prévisible pour le lecteur puisque celui-ci n'aura pas tous les éléments en main.

Sinon, jette un coup d'oeil par ici. Je suis pas sûre que ça réponde vraiment à ton problème, mais c'est pratique pour la crédibilité et "l'individualité" des personnages.

_________________
-Ellana-, alias Lull le gentil pantin mécanique déguisé,
Honorable Lutin débiteur des Légendes Incongrues de la IIIème Framboise Sacrée,
Grande prêtresse et unique fidèle de la SSSSS (Secte de Sacralisation Salvatrice du Savoir Shakespearien),
Traumatiseuse par la Mort de Yoda,
Récente Adoratrice de la Séduction Cachée de Julien Sorel,
Visage Théâtral de Sibélius le Magicien Blanc (l'autre).

"Le Metal est la langue la plus énergique, vitale et profonde que je connaisse."
Cesare Bonizzi

The music of this awe
Deep silence between the notes
Deafens me with endless love
This vagrant island Earth
A pilgrim shining bright
We are shuddering
Before the beautiful
Before the plentiful
We're the voyagers
avatar
-Ellana-
Détenteur du bol sonnant
Détenteur du bol sonnant

Féminin Messages : 685
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur http://lullosphere.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Secte des Castors Procrastinateurs ou pourquoi vous ne finissez pas votre projet

Message par Miu Chan le Mer 25 Mar 2015 - 15:28

est un peu désespérant le lien vers la Horde, Miu ^^ J'aurais pas pensé qu'on puisse rendre encore plus géniale la phrase de base, j'imagine que je m'en serai contenté
Damasio c'est Damasio, en même temps.

J'ai trouvé ce site, https://bubbl.us/mindmap, qui est bien pratique pour le brainstorming de début de roman
Je n'avais jamais pensé à utiliser ce genre de truc, merci beaucoup pour le lien ! D'habitude, mes brainstormings c'est en vrac sur mon ordinateur ou dans mon carnet.


Sinon, jette un coup d'oeil par ici. Je suis pas sûre que ça réponde vraiment à ton problème, mais c'est pratique pour la crédibilité et "l'individualité" des personnages.
Ahlala. La théorie des intelligences multiples. Je pourrais en parler pendant des heures ^^ Le majeur problème, c'est que c'est tout à fait possible d'avoir deux, trois, voire quatre formes d'intelligences, donc c'est compliqué de la mettre en place sur ses personnages.

Pour les parts d'ombres, je vois ce que tu veux dire, mais n'est-ce pas le rôle du personnage d'être transparent aux yeux du lecteur, justement ? Je veux dire, ce dernier se "fond" un peu dans le perso quand il lit, et laisser des parts d'ombres, ça ne risque pas de briser le lien entre perso et lecteur ?

Mon gros problème vient aussi du fait que mes persos principaux sont trop gentils. Genre, pas assez torturés intérieurement, pas assez acteurs de la situation, souvent.
Je m'explique avec un scénario (un peu) classique. Admettons qu'un personnage secondaire, appelons le "S", amoureux et dans le camp du perso principal, décide de le trahir. Le perso principal souffre, mais n'irais pour rien au monde dans le camp ennemi rejoindre "S", parce qu'il est l'ultime espoir chez les gentils, quelque chose comme ça. Donc il souffre, il entretient sa haine contre "S". Quelques temps plus tard, ce fameux "S" revient, genre en mode "je veux me racheter je suis nul pardonne-moi." Il lui pardonne, sur le champ ou plus tard, parce que c'est un véritable bisounours. Il s'aime à nouveau, tout est magnifique avec des cœurs pailletés dansant sur les nuages et des arcs-en-ciel dégoulinant de bonheur. Et tadaaaaam, devinez quoi ? Hé oui. "S" trahit à nouveau, essaie de tuer le perso principal.
Personnage complexe, on ignore exactement pourquoi il fait cela, on se doute simplement qu'il a au fond de lui une blessure secrète ou je ne sais quoi.
Ce qui n'est pas du tout faisable dans le cas d'un personnage principal, en tout cas je n'ai entendu parler d'aucun livre comme ça.
Et comme le lecteur se trouve dans leur tête, il ne peut pas, par exemple, trahir quelqu'un comme ça, revenir, re-trahir, sans raison valable et sans expliquer au lecteur... Si ? ^^

_________________
Camille alias Miu Chan,  Summus Victimam Trauma per Yodam Mortem,
Miurisson, Propriétaire du Pull Hérisson,
Membre de l'Association des Petites Personnes mais qui sont quand même Très Bien,
Nomade de l’Écriture,  
Voyageuse Solitaire,  
Première Détentrice du Bol Sonnant.


L'astre qui efface la nuit et les étoiles.  
Une danse entre les nuages et le soleil.  
Et le vent.
Le vent qui se glisse dans la nuit avec l'aisance d'un rêve.
J'écris.
Au milieu des poussières d'étoiles.
By Miu Chan -

"Do I dare disturb the universe"
"I fell in love the way you fall asleep : slowly, and then all at once." The Fault In Our Stars
avatar
Miu Chan
Détenteur du bol sonnant
Détenteur du bol sonnant

Féminin Messages : 770
Date d'inscription : 06/06/2013
Age : 18
Localisation : Sur ma voie.

Voir le profil de l'utilisateur http://mots-etoiles.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Secte des Castors Procrastinateurs ou pourquoi vous ne finissez pas votre projet

Message par -Ellana- le Mer 25 Mar 2015 - 17:25

Pour le coup, je pense que le problème vient surtout de ce que toi tu vois comme un personnage complexe ; tu mélange ça avec "imprévisible", ce qui n'est pas obligatoire. Remarque bien que moi j'ai plus tendance à confondre "complexe" avec "crédible". Mais il me semble que ça peut marcher ensemble.
Miu a écrit:Mon gros problème vient aussi du fait que mes persos principaux sont trop gentils. Genre, pas assez torturés intérieurement, pas assez acteurs de la situation, souvent.
Pas assez torturés intérieurement ; est-ce qu'ils n'ont pas un combat intérieur sur lequel tu peux insister ? Dans ton "scénario classique", le personnage principal doit sûrement avoir des réticences avant que son bon coeur l'emporte. Et, quand il se rend compte qu'on l'a trahi, là ça peut devenir complexe : combat intérieur, remise en question de sa propre gentillesse, l'évènement laisse des traces pour la suite.

Miu a écrit:Personnage complexe, on ignore exactement pourquoi il fait cela, on se doute simplement qu'il a au fond de lui une blessure secrète ou je ne sais quoi.
Ce qui n'est pas du tout faisable dans le cas d'un personnage principal, en tout cas je n'ai entendu parler d'aucun livre comme ça.
Et comme le lecteur se trouve dans leur tête, il ne peut pas, par exemple, trahir quelqu'un comme ça, revenir, re-trahir, sans raison valable et sans expliquer au lecteur... Si ?
Tu cherches à faire un personnage principal imprévisible, parce que c'est ce que tu aimes avec les secondaires. C'est très possible de laisser des parts d'ombres sur le personnage, mais plusieurs facteurs entrent en jeu et ce n'est pas forcément la manière dont tu as envie d'écrire : d'abord, ce sera bien plus difficile avec une narration à la première personne (tu me confirmes mais j'ai l'impression que tu pars sur ça, avec le lecteur "dans sa tête") qu'avec un narrateur externe.

Prenons un exemple avec une narration à la première personne (je ne sais pas dans quoi je me lance) : Hunger Games. Une des marques de la complexité de Katniss, c'est le triangle amoureux, qui fait qu'elle est tiraillée entre Peeta et Gale. C'est aussi le fait qu'elle se braque facilement (il me semble, là je me base plus sur ce dont je me souviens des films que sur les livres parce que ça fait un bout de temps que je les ai lus). Elle est impulsive, ce qui peut lui donner un comportement étrange, insensé parfois, sans toutefois qu'il y ait de "parts d'ombre" pour le lecteur.

Bon ensuite je suis pas sûre de répondre à ta question, je parle plus des personnages complexes dans le sens "crédibles" et à la psychologie, au caractère développé, ce qui me parait nécessaire, que dans le sens "imprévisibles", ce que tu cherches à créer.

--------------------------------------------

Autre truc sans aucun rapport, mais qui est très utile (enfin j'espère que ça me sera très utile puisque mon problème persiste pour l'instant) pour moi qui bloque toujours sur l'intrigue et l'élément perturbateur. Vous avez entendu parler des Trente-Six Situations Dramatique de Georges Polti ? C'est une théorie écrite en 1911 et selon laquelle il existe, pour tout type de scénario, 36 situations dramatiques de base. C'est très utile, tant pour l'élément perturbateur que pour la psychologie des personnages et les conflits intérieurs à l'histoire.

Les 36 situations dramatiques:

1) Implorer : un personnage en péril implore qu’on le tire de l’embarras.
2) Sauver : un personnage se propose pour en sauver un ou plusieurs autres.
3) Venger un crime : un personnage venge le meurtre d’un autre personnage.
4) Venger un proche : une vengeance au sein d’une même famille.
5) Être traqué : un personnage doit s’enfuir pour sauver sa vie.
6) Détruire : un désastre survient, ou va survenir, à la suite des actions d’un personnage.
7) Posséder : un désir de possession (un bien, un être, etc.) contrevenu.
8 ) Se révolter : un personnage insoumis se révolte contre une autorité supérieure.
9) Être audacieux : un personnage tente d’obtenir l’innatteignable.
10) Ravir ou kidnapper : un personnage kidnappe un autre personnage contre sa volonté.
11) Résoudre une énigme : un personnage essaie de résoudre une énigme difficile.
12) Obtenir ou conquérir : un personnage principal essaie de s'emparer d'un bien précieux.
13) Haïr : un personnage voue une haine profonde à un autre personnage.
14) Rivaliser : un personnage veut atteindre la situation enviable d'un proche.
15) Adultère meurtrier : pour posséder son amante, un personnage tue son mari.
16) Folie : sous l’emprise de la folie, un personnage commet des crimes.
17) Imprudence fatale : un personnage commet une grave erreur.
18) Inceste : une relation impossible entre proches.
19) Tuer un des siens inconnus : un personnage tue un proche sans le savoir.
20) Se sacrifier à l'idéal : un personnage donne sa vie pour un idéal.
21) Se sacrifier aux proches : un personnage se sacrifie pour sauver un proche.
22) Tout sacrifier à la passion : une passion se révèle fatale.
23) Devoir sacrifier les siens : pour un idéal supérieur, un personnage sacrifie un être proche.
24) Rivaliser à armes inégales : un personnage décide d'affronter un autre plus fort que lui.
25) Adultère : un personnage trompe un autre personnage.
26) Crimes d'amour : un personnage amoureux s’égare et commet un crime.
27) Le déshonneur d'un être aimé : l’être aimé se livre à des activités répréhensibles.
28) Amours empêchées : un amour est entravé par la famille ou la société.
29) Aimer l’ennemi : un personnage en aime un autre même s'il est son ennemi.
30) L'ambition : un personnage est prêt à tout pour concrétiser son ambition.
31) Lutter contre Dieu : un personnage est prêt à affronter Dieu pour assouvir son ambition.
32) Jalousie : mépris et jalousie amènent un personnage à poser des actes regrettables.
33) Erreur judiciaire : un personnage est injustement accusé et condamné.
34) Remords : rongé par la culpabilité, un personnage a des remords.
35) Retrouvailles : après une longue absence, des personnages se retrouvent ou se reconnaissent.
36) L’épreuve du deuil : un personnage doit faire le deuil d’un personnage aimé.

_________________
-Ellana-, alias Lull le gentil pantin mécanique déguisé,
Honorable Lutin débiteur des Légendes Incongrues de la IIIème Framboise Sacrée,
Grande prêtresse et unique fidèle de la SSSSS (Secte de Sacralisation Salvatrice du Savoir Shakespearien),
Traumatiseuse par la Mort de Yoda,
Récente Adoratrice de la Séduction Cachée de Julien Sorel,
Visage Théâtral de Sibélius le Magicien Blanc (l'autre).

"Le Metal est la langue la plus énergique, vitale et profonde que je connaisse."
Cesare Bonizzi

The music of this awe
Deep silence between the notes
Deafens me with endless love
This vagrant island Earth
A pilgrim shining bright
We are shuddering
Before the beautiful
Before the plentiful
We're the voyagers
avatar
-Ellana-
Détenteur du bol sonnant
Détenteur du bol sonnant

Féminin Messages : 685
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur http://lullosphere.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Secte des Castors Procrastinateurs ou pourquoi vous ne finissez pas votre projet

Message par Misuto le Dim 5 Avr 2015 - 20:07

Hello everyone !

J'avoue que je suis très embêtée ; je n'arrive PLUS à écrire, et c'est terrible. D'autant plus que je comptais m'aider des mots, de ces histoires dans ma tête, pour garder le moral pendant mon opération.
Mais, depuis un certain temps, j'ai vraiment du mal. J'écris un peu, quelques phrases, quelques pages...
Mais tout me semble dépourvu de sens.
L'exutoire que représentait l'écriture a disparu, remplacé par une espèce de lassitude : Pourquoi écrire? A quoi me servent toutes ses heures passées devant mon écran ? En quoi vont-elles me permettre de vivre, d'assurer mon avenir?
Avant, j'y croyais dur comme fer. J'allais pouvoir écrire, en faire, si ce n'est mon métier, une partie de ma vie. Partager mes textes, surtout, qui sont ma manière à moi de m'exprimer et renferme au fond ce que j'ai envie d'offrir aux gens : du rêve.

Maintenant, je doute.
Et plus je vais sur les salons, plus je m'enfonce dans une espèce d'auto-destruction moral en me disant que je n'y parviendrais jamais.
Et plus je lis, ^plus je me dis que je ne suis pas à la hauteur.

Pourtant, tous ses évènements littéraires me font du bien sur bien des autres plans de ma vie que celui de l'écriture. Je me sens heureuse, apaisée, et en accord avec moi-même. J'ai toujours une envie folle d'écrire quand j'en reviens.
Et puis je me mets devant mon ordi, et les questions m'assaillent.

Je me sens alors perdue, suffocante, je m'éparpille. Je ne sais pas que faire quand j'ai terminé un texte.
Alors je le laisse dormir sur mon bureau quelques jours, je le corrige, et je le rends à son sommeil.
Voilà, des heures de travail dans la mémoire de mon ordi qui se révèlent inutiles.
Pourtant, je continue. J'invente d'autres histoires.
Pourquoi?
Parce que j'aime ça.
J'aime créer, choisir le bon mot, la bonne phrase, voir un monde s'ébaucher, prendre forme et consistance.
C'est l'après qui m'effraie.
Parce que c'est un après dans lequel je n'ose pas rentrer, mettre les pieds.
C'est un peu comme une jungle, et je n'ai rien pour m'orienter, rien pour survivre...

Quelqu'un peut-il m'aider?

_________________
"... c'était approprié, car c'était le plus vaste silence [...], celui qui enveloppait tout les autres.
Il était profond et ample comme une soirée de début d'automne. Il était lourd comme une grosse pierre polie par la rivière. Comme l'écho résigné d'une fleur coupée, d'un homme qui attend la mort."
Le nom du Vent, Patrick Rothfuss

"Antigone: Je ne veux pas comprendre. C'est bon pour vous. Moi je suis là pour autre chose que pour comprendre.
Je suis là pour vous dire non et pour mourir.
Créon: C'est facile de dire non!
Antigone: Pas toujours."
Antigone, Jean Anouilh
avatar
Misuto
Crise du seuil
Crise du seuil

Messages : 257
Date d'inscription : 06/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Secte des Castors Procrastinateurs ou pourquoi vous ne finissez pas votre projet

Message par Llewella le Mer 8 Avr 2015 - 9:47

Laisse tes histoires dormir un peu, l'écriture vient par période.
Parfois, je peux écrire et écrire encore. Un jour, je me réveille et je me dis que ça n'a servi à rien alors, je prends mon carnet de dessin et je dessine pendant un mois. Elle te reviendra l'envie d'écrire, il faut juste la laisser respirer un peu !
Je sais que en général, plus je lis, moins je peux écrire sans douter. Essaie peut-être d'arrêter tes lectures pendant une semaine, peut-être ça te remettra d’aplomb !
En attendant d'écrire des histoires, écris des poèmes, c'est un bon exutoire aussi.
Je te conseille aussi d'écrire sur un papier (pour changer de l'ordi) au stylo bic, comme ça pas possible de gommer ! Et n'hésite pas à nous faire lire de tes histoires ou des extraits, les critiques, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, donnent toujours envie de progresser et de se surpasser !

_________________
Pouet.
avatar
Llewella
Crise du seuil
Crise du seuil

Féminin Messages : 244
Date d'inscription : 19/01/2015
Age : 18
Localisation : Dans une Ombre perdue

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Secte des Castors Procrastinateurs ou pourquoi vous ne finissez pas votre projet

Message par Ipiu le Dim 31 Mai 2015 - 12:19

-Ellana- a écrit:et Chaussette = Idril
Oh - My - God ...  Evil or Very Mad  Crying or Very sad
Ou comment bousiller un très beau personnage elfique... Rolling Eyes  No

Miu Chan a écrit:
est un peu désespérant le lien vers la Horde, Miu ^^ J'aurais pas pensé qu'on puisse rendre encore plus géniale la phrase de base, j'imagine que je m'en serai contenté
Damasio c'est Damasio, en même temps.
Damasio, il traverse la pièce avec son syntagme alors j'ai envie de dire... vous ne pouvez rien contre ça ! Laughing


Bon, n'arrivant pas à écrire moi-même quoique ce soit, je n'ai absolument aucun conseil, aucune solution mais je voulais partager deux citations. Elles viennent de Et je danse, aussi d'Anne-Laure et Jean-Claude et j'ai beaucoup pensé à vous en les lisant :

"Vous avez choisi d'être écrivain, non ? Alors, assumez ! Soyez écrivain dans le silence et le désarroi, soyez écrivain sans un mot, sans une virgule. Vivez cette souffrance avec autant d'intensité que les instants grisants qui vous manquent : c'est le prix à payer !"

"Je suis peut-être naïve, mais il me semble que l'écriture réclame une certaine humilité et que les écrivains sont toujours amenés à avouer leurs faiblesses, leurs failles, leurs blessures. La matière première de l'écriture doit venir de là, non ? De ces trous de l'âme d'où s'écoulent nos souffrances."


Ca vous parle ?

_________________


~~~~~~

"Pièce 9 donc : la pièce manquante. Celle que l'on cherche ardemment, vaillamment, désespérément parfois et qui, en se refusant à nous, nous pousse en avant. Celle qui nous interdit de croire qu'on est arrivé et nous souffle à l'oreille que le plus beau est à venir.
Que le plus beau est avenir. Toujours."
Pierre Bottero
avatar
Ipiu
Admin
Admin

Féminin Messages : 1552
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 32
Localisation : Gwendalavir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Secte des Castors Procrastinateurs ou pourquoi vous ne finissez pas votre projet

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum