Jacques Cassabois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jacques Cassabois

Message par Ipiu le Dim 7 Avr 2013 - 18:57

J'ai tardé, mais voici enfin le sujet pour parler de cet auteur merveilleux que j'ai découvert grâce à Pauline !
Pour tout dire, j'avais déjà croisé ses livres dans les diverses bibliothèques où j'ai travaillé, mais je ne les avais jamais lus et il se trouve que ce hasard qui n'existe pas a bien fait les choses puisque Mr Cassabois dédicaçait à côté de Pauline le lundi du salon de Montreuil ! ^^
C'est Pauline elle-même qui m'a conseillé de lire Tristan et Iseut et, comme vous le savez, je n'ai pas du tout regretté !!!

Déjà j'étais contente de lire enfin en entier cette légende que j'aime beaucoup mais dont je ne connaissais que quelques bribes. Et il se trouve que l'histoire entière est superbe ! Superbe et tragique, mais c'est vraiment l'une des plus belles histoires d'amour jamais écrites.
Et puis la découverte de cet auteur, Jacques Cassabois, a été un immense coup de cœur ! Parce que son écriture est magnifique, poétique et sensible. Une de ses écritures qui nous plongent entièrement dans un monde, monde duquel on ne ressort qu'en fermant le livre, et encore... Un talent de conteur indéniable. Une manière de tisser les mots véritablement envoûtante et lumineuse
Vous l'aurez compris, la lecture de Tristan et Iseut m'a bouleversée et j'en garde encore un souvenir très fort

J'ai relevé très peu de citations parce que le livre entier pourrait être cité, mais voici deux petits passages pour vous donner une idée :

Like a Star @ heaven Roald est saisi par la majesté du site. La terre, ici, semble un carrefour où les infinis se rencontrent. Elle respire comme un être vivant et l'on sent, sous le fracas de la mer qui bat l'enclume de la côte, la lente cadence d'une voix qui nourrit le pays d'une mémoire ancienne.

Like a Star @ heaven Quelle âpre vie ! Pourtant, ils s'entraiment tant, qu'ils n'éprouvent ni regret ni douleur. Leur amour, au contraire, se fortifie de leur lutte commune de chaque jour. Loin des facilités de la cour, il s'est dépouillé, comme la forêt, de tous ses ornements. Il habite leurs souffles, stimulé par l'exigence du dénuement.




Et puis, plus récemment, j'ai lu Antigone. Et là encore, un énorme coup de cœur et une véritable joie de retrouver cette écriture !
Antigone, là encore je ne connaissais que les grandes lignes de l'histoire, et là encore il s'agit d'une histoire plus que tragique ! Mais waw... la force qui s'en dégage ! Et toujours cette écrire si "sensible"...

Quelques petits aperçus :

Like a Star @ heaven Est-ce en s'abandonnant aux ténèbres que l'on atteint la lumière ? Ne plus rien distinguer, tâtonner pas à pas, persévérer malgré l'obstacle qui attend, sans que l'on sache quand, ni comment il va surgir... Est-ce ainsi que l'on se change en lueur ? Est-ce ainsi que l'on invente une voie ?

Like a Star @ heaven Gentille Ismène, il n'y a qu'une seule loi qui vaille : celle du cœur. Nul besoin de décret pour la promulguer, de juges pour la faire respecter. Elle est en nous, elle veille. Elle dit si nos pensées sont justes et nos actes conformes à la vie. Avec elle, impossible de biaiser, de mentir. Elle nous éclaire et, à chaque instant, nous savons si nous frôlons les ténèbres ou avançons vers la lumière. Nous la connaissons sans l'avoir apprise. Nous la tenons de nos ancêtres. Ils se sont relayés pour nous la léguer, depuis le commencement de l'homme. J'ai accepté cet héritage. Il brûle en moi comme une flamme. Il m'aide à me tenir debout.

Like a Star @ heaven Je ne redoute pas de mourir. La mort est notre seule certitude. Un simple passage. Un peu plus tôt, un peu plus tard... Qui meurt ? Le temps ! Les illusions entretenues par les hommes pour le vaincre ! Tes lois qui outragent la vie en font partie.

Like a Star @ heaven Antigone sourit. Créon, brutal, l'écrase, mais elle résiste et sa voix légère s'élève, gagnée par la lumière.
- Je suis née pour aimer, pour témoigner de la force sacrée de l'amour, répond-elle d'une voix absente. Et je préfère mourir plutôt que vivre dans la haine.

Like a Star @ heaven Mais aujourd'hui, Antigone... paix de l'aube mêlée à celle du crépuscule. Antigone, certitude inflexible du vent... Transparence étale de la mer qui sait enfanter les ouragans.

Like a Star @ heaven Cet amour brûle dans le cœur de tous, poursuit-il sur sa lancée. Il est l'étincelle qui nous tire de notre couche, chaque matin. C'est lui qui nous pousse à agir, avec plus d'élévation que la veille. Son éclat, si tu savais le regarder, est la vraie richesse de la cité.

Like a Star @ heaven Un vent d'absolu
nourrit l'univers, enthousiasme les galaxies.
Il porte des semences de lumière.
Chaque humain est une étoile
et son cœur scintille aux modulations
de ce souffle.
[...]
Comment unir le feu et l'eau ?
Comment conjuguer l'ardeur et la mesure ?
Celui qui en détient le secret
réside à l'écart du monde
et garde le silence.



Je ne peux que vous conseiller de vous laisser tenter !!! I love you

_________________


~~~~~~

"Pièce 9 donc : la pièce manquante. Celle que l'on cherche ardemment, vaillamment, désespérément parfois et qui, en se refusant à nous, nous pousse en avant. Celle qui nous interdit de croire qu'on est arrivé et nous souffle à l'oreille que le plus beau est à venir.
Que le plus beau est avenir. Toujours."
Pierre Bottero
avatar
Ipiu
Admin
Admin

Féminin Messages : 1552
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 32
Localisation : Gwendalavir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacques Cassabois

Message par Maritas le Mer 15 Jan 2014 - 22:10

Tout d'abord Ipiu merci de m'avoir fait découvrir cet auteur.
J'ai terminé Jeanne ce matin et je suis vraiment conquise par son écriture. Je n'ai pas grand chose à dire car tu as tout dit Ipiu Smile
J'ai adoré cette histoire, je connaissais les faits les plus connus, mais du coup ça m'a aussi permis de redécouvrir une part de notre histoire, et me dire aussi que le 21 février, je ne le ferrais plus comme mon seul jour de naissance (c'est pratique ce genre de mémo pour retenir des choses importante)
J'ai hâte de découvrir ses autres livres.
Et puis du coup l'auteur m'a donné envie de lire d'autres livres historique sur cette légende qu'est devenue Jeanne d'Arc.

_________________
Les auteurs sont des passeurs, leurs livres les portes qu'ils nous proposent de franchir. Pierre Bottero
avatar
Maritas
Joueur de plume
Joueur de plume

Féminin Messages : 79
Date d'inscription : 30/11/2013
Age : 27
Localisation : Valingaï

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacques Cassabois

Message par Ipiu le Mar 30 Sep 2014 - 19:06

Il est plus que temps que je fasse ce message, même si j'en ai déjà parlé à droite à gauche ! ^^


Ce livre, je l'ai lu une première fois en juillet et puis, voulant en parler avec l'auteur, je viens de le relire. Et cela n'a fait que confirmer mes premières impressions, ce roman n'a rien perdu de sa force à la deuxième lecture !

4ème de couverture :
"Ils avaient seize ans tous les deux et en affichaient déjà treize de vie commune. Ils s'étaient rencontrés à l'école maternelle, le matin de leur première rentrée. Depuis, Clémence et Louis ne s'étaient jamais quittés."
Aujourd'hui, ils sont lycéens, amoureux. Attentifs au monde qui les entoure et aux projets de forage qui menacent leur petit village. Main dans la main, cœur contre cœur, ils engagent la lutte. Ils deviennent les Hérissons en colère. Bientôt rejoints par d'autres jeunes indignés, ils sont résolus à empêcher les politiciens de sacrifier leur avenir au nom du progrès. Leurs armes ? Le courage, la détermination. Et leur amour infini.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Cela faisait longtemps qu'un livre ne m'avait pas fait aussi forte impression. C'est un véritable coup de cœur, un appel, une résonance...
J'étais curieuse de le lire et il s'avère que l'écriture si particulière de Jacques Cassabois, dont j'ai déjà parlé plus haut,  s'allie à merveille avec le thème contemporain de cette histoire. Poésie, sensibilité, beauté sont au rendez-vous, pour mon plus grand plaisir. Les lettres que s'échangent Clémence et Louis sont particulièrement magnifiques On y retrouve une touche de mythe et de tragédie antique, comme dans Tristan et Iseut et Antigone, Clémence et Louis formant un couple d'amants mythiques dont l'amour est très touchant. La tragédie n'est pas loin et sans vous en dire plus je vous conseille fortement d'avoir un paquet de mouchoirs à côté de vous avant d'aborder le dernier tiers. Je ne pouvais plus m'arrêter de pleurer...
Et puis à tout ça s'ajoute une force, un engagement incroyable ! Parce que Clémence, Louis, et tous les Hérissons se battent pour qu'on n'exploite pas le gaz de schiste dans leur commune et, de façon plus large, pour l'avenir de la Terre ! Ils savent ce qu'ils veulent, ils se battent pour leurs idées, pacifiquement, et ça donne des frissons, ça donne de l'espoir, ça donne envie de se battre à son tour. Les deux fois où je l'ai lu, je suis restée longtemps dans mes pensées après avoir tourné la dernière page. Retournée, submergée par une vague d'émotion, en me demandant : et moi, en quoi je crois ? Qu'est-ce que je fais ? Est-ce que je me bats pour mes idées ou est-ce que je préfère faire l'autruche ? Ce livre porte un message essentiel, un message que tout le monde devrait lire pour ensuite choisir en son âme et conscience, et moi ça m'a particulièrement marquée, touchée. Déjà familière de certaines de ces problématiques mais que j'oublie trop souvent.
Clémence dit :
* "C'est si on se tait qu'on ne sera jamais entendus !".
* "Je suis responsable des conséquences de mes actes"

Et moi ça me parle. Beaucoup.
J'admire leur force d'âme et leur haute conscience de la Vie.

Tout ce que je pourrais en dire ne vaudra jamais votre propre ressenti de lecture, parce que ce livre est tellement fort, juste, vibrant, qu'aucun mot ne pourra lui rendre justice. Alors j'ai envie de vous dire, de vous crier : lisez-le ! S'il-vous-plait, lisez-le ! Pas pour me faire plaisir à moi, mais pour vous, pour ce qu'il pourra vous apportez. Parce que c'est une belle histoire, mais parce que c'est tellement plus que ça...
Quelque part, ce livre appelle à l'éveil. Il nous dit d'ouvrir les yeux, de regarder autour de nous et de prendre nos responsabilités. S'il y avait plus de Clémence et plus de Louis, l'avenir serait certainement moins noir.



Quelques passages que j'aime tout particulièrement (je ne vous les mets pas tous pour ne pas gâcher votre découverte à la lecture) :

Like a Star @ heaven "On devrait se montrer plus souvent. Donner notre avis, ne pas toujours laisser les adultes décider pour nous. Sur ces questions-là, je veux dire... Si tu n'occupes pas ta place, quelqu'un te la prend. Normal !"

Like a Star @ heaven "On n'est pas des casseurs ! Dites-vous qu'on est du côté de la vie ! On regarde loin en avant et on a le devoir de parler. Pour ceux qui décident, l'avenir est une abstraction. C'est pourquoi on doit cesser d'être invisibles pour se planter devant eux. Il faudrait qu'à chaque fois qu'ils réfléchissent au futur, ils aient à l'esprit l'image d'un jeune qui les questionne : "Qu'est-ce que tu fais pour nous ?" C'est notre but !"

Like a Star @ heaven "On continue d'obéir à la loi, plus que jamais, corrigea-t-elle, mais une autre. Une loi rénovée, rajeunie. Une loi qui limitera l'appétit des fauves, les empêchera de saccager et de nuire. Une loi qui donnera sa chance à toutes les espèces et veillera aux équilibres. Une loi qui parlera pour la vie."

Like a Star @ heaven "Nous sommes l'avenir du monde, commença Louis. Laissez hurler les tempêtes. Les marées battent les côtes des rivages anciens que l'océan s'apprête à engloutir. Nous avons déjà quitté ce sol. Notre voile prend le vent. Nous avons mis le cap vers des îles magnétiques, portés par des voix qui parlent de respect. Nous sommes tous enfants du Soleil et les terres neuves qui dorment dans la brume des rêves et des légendes s'éveilleront à notre approche. Là-bas, nous inventerons demain, dans l'harmonie des échanges et des partages."

Like a Star @ heaven "On est aussi nombreux que les étoiles et chacun de nous porte l'infini."



Pour ceux qui l'auront lu, un passage que je trouve absolument magnifique :
Lettre de Louis à Clémence:
"Mon amour, Clémence douce, ma limpide, sans qui je n'aurais rien osé,

Nos paroles, tout à l'heure, comme des lames d'azur ont incisé l'écorce de mon âme, et du miel a coulé.
Je viens pour te l'offrir. Ses parfums sont les tiens. Tu es ma récolte et je t'ai butinée.

Mon amour,
Nous dormions ensemble dans la nuit des temps et nous nous sommes éveillés,
semblables,
pour nous mettre à l'ouvrage.
Nous portons au cœur un diamant,
signe de reconnaissance,
sceau du maître Verrier qui a façonné le monde.
Étincelant d'esprit, mais encore sombre et trouble,
enfermé dans une gangue de matière, il réclamait d'être poli.
Depuis notre arrivée, nous ne cessons de faire éclore sa lumière.

Clémence douce,
Nous avons parcouru le temps, dansé avec les millénaires,
bâti les civilisations, vécu en des pays d'écume où coulait l'hydromel.
Longtemps, nous sommes allées nus, le corps peint, ou vêtus de peaux, d'herbes tressées ou de feuillages,
buvant à la mamelle le lait des chèvres ou des gazelles.

Nous avons relevé de grands défis,
Toujours attirés par l'appel de l'étoile qui scintillait en nous,
Toujours émerveillés de voir nos efforts parfaire son éclat.
Nous avons choisi la pureté.

Ma limpide,
Nous nous sommes tant de fois perdus et retrouvés.
Sans jamais cesser de nous aimer.

L'amour est l'élan,
Le pont entre cette Terre pour qui nous bataillons et cette autre, lointaine, que nous avons quittée jadis.

Aujourd'hui, ma téméraire, j'aime tant m'allonger sur tes rives de sable fin, me tremper dans tes eaux, roulé par tes courants.
Tes caresses, comme le chant du coucou, raniment tous les printemps, portent le feu dans nos sèves.
Et tes baisers m'offrent l'eau d'éternité où dorment les espèces à venir qui peupleront la Terre.

Nous sommes de toujours, pour toujours.

Et un autre :
Spoiler:
Nous allons et nous venons, dit-elle. Des enfants nous arrivent. C'est une merveille de découverte et de surprise. Nous croyons les avoir faits, mais ils sont des émanations du monde, de la vie universelle. Ils nous sont seulement concédés, à titre provisoire... Ils ne sont pas notre propriété. Ils n'appartiennent qu'à eux-mêmes et nous avons la charge de les aider à découvrir le sens de leur incarnation, afin de mieux les propulser.
Nous avons eu le privilège, Antoine et moi, d'accueillir Louis. C'était une grande âme. Avons-nous été à son niveau ? L'avons-nous mérité ? ... Aujourd'hui, je sais seulement qu'il nous avait choisis.
Des enfants nous arrivent, puis un jour le vent les emporte...


Voilà, cela me ferait très plaisir d'avoir vos retours une fois que vous l'aurez lu  
(Je ne veux pas vous forcer mais... What a Face)

_________________


~~~~~~

"Pièce 9 donc : la pièce manquante. Celle que l'on cherche ardemment, vaillamment, désespérément parfois et qui, en se refusant à nous, nous pousse en avant. Celle qui nous interdit de croire qu'on est arrivé et nous souffle à l'oreille que le plus beau est à venir.
Que le plus beau est avenir. Toujours."
Pierre Bottero
avatar
Ipiu
Admin
Admin

Féminin Messages : 1552
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 32
Localisation : Gwendalavir

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacques Cassabois

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum